Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Boni-Legoff Isabel - CRESPPA - UMR 7217-CSU

Contact

Isabel Boni-Le Goff
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire

18 novembre 2020

Isabel Boni-Le Goff

Maîtresse de conférences en sociologie, Département de sociologie/anthropologie, Université Paris 8


Domaines de recherche

  • Sociologie du travail et des professions ;
  • Professions, expertise et élites économiques ;
  • Genre, imbrication des rapports sociaux et régimes d’inégalité ;
  • Organisations et techniques de gouvernement ;
  • Corps et processus d’incorporation
 

Recherches récentes et en cours

Régimes de genre et dynamique des inégalités dans le monde du management

Cette recherche doctorale est une contribution à la compréhension des mécanismes contemporains de production et de renégociation des inégalités, en particulier des inégalités de genre, dans le monde du salariat qualifié. Elle étudie les dynamiques contemporaines du genre à travers le cas d’un espace professionnel et marchand, le monde du conseil en management et en organisation, à partir d’une enquête ethnographique et d’une enquête par questionnaire auprès des salarié.e.s d’une vingtaine d’entreprises.

Genre et globalisation des professions juridiques (2015-2020)

A partir de 2015, j’ai continué mes recherches avec une enquête comparée franco-suisse sur les professions juridiques, intitulée « Gendered Globalization of the Legal Professions ». En croisant à nouveau méthodes quantitatives et qualitatives, la recherche articule sociologie des professions, sociologie du genre et sociologie des élites. Elle éclaire les processus de fragmentation qui, au sein d’un même espace professionnel, produisent des distances économiques et sociales importantes selon les ressources détenues et la position occupée.

Dénoncer les violences dans les espaces professionnels élitaires (à partir de 2020)

Ce projet s’intéresse aux processus de dénonciation des violences de genre dans les mondes du travail qualifié, que le mouvement #MeToo a contribué à rendre visibles. Le dévoilement des violences touche des espaces professionnels élitaires, généralement envisagés comme des lieux de production de l’ordre social. Ce projet entend étudier les processus de dénonciation à partir du cas de trois espaces professionnels aux logiques sociales différenciées : celui des consultant.e.s, des avocat.e.s, et de la réalisation cinématographique. Il s’agit d’interroger ce qui fait (ou non) violence, en étudiant les redéfinitions des normes et des catégories de la violence par certains espaces dominants ; sous l’angle de la sociologie des institutions économique, en saisissant les recompositions de la régulation des conflits ; enfin, sous l’angle de la sociologie des rapports sociaux, en questionnant renégociations et résistances des rapports de genre.

 

Principales publications

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

Isabel Boni-Le Goff (dir.), « Emprises spatiales », Genèses no 99, 2015, 176 p.

Extrait de l’introduction « [...] Les articles rassemblés dans ce dossier proposent d’approfondir l’emprise exercée par des groupes dominants, en retenant la double acception de cette notion : à la fois prise de possession concrète d’un territoire et ascendant moral et social. À partir d’une réflexion (...) Lire la suite...



Isabel Boni-Le Goff et Sylvain Laurens (dir.), « Les entrepreneurs de la "nouvelle entreprise" », Sociétés contemporaines, no 89, 2013, 166 p.

Le « nouvel esprit du capitalisme » charrie maints discours sur ce que doit être l’entreprise : consciente de sa responsabilité sociale en matière d’environnement, de parité femmes-hommes et de diversité, respectueuse de la qualité de ses produits, attentive aux consommateurs, ouverte aux enjeux (...) Lire la suite...



 

Articles de revues

  • (avec Camille Noûs) « Parler en expert.e. Les pratiques langagières dans le conseil en management », Sociétés Contemporaines, Dossier « La profession faite corps : Enjeux de la corporéité au travail » No. 117, 2020, pp. 73-97, DOI 10.3917/soco.117.0073.
  • (avec Eléonore Lépinard, Nicky Le Feuvre et Grégoire Mallard), « A Case of Love and Hate. Four Faces of Alienation among Young Lawyers in France and Switzerland », Law and Social Inquiry, Cambridge University Press, February 2020, DOI 10.1017/lsi.2019.50.
  • « Des expert.e.s respectables ? Esthétique vestimentaire et production de la confiance. », Travail, Genre et Sociétés, No 41, Avril 2019, p. 65-84, DOI 10.3917/tgs.041.0067.
  • « Le privé est professionnel ? Les consultant.e.s en couple avec enfants » Nouvelle Revue du Travail, Special Issue « Travailler plus ! Vers l’extension des durées de travail », 2017, DOI 10.4000/nrt.3318.
  • "Les façades symboliques du conseil en gestion. Mise en image et mise en récit d’un groupe professionnel". Images du travail Travail des images - Dossier No 1. Quand les groupes professionnels se mettent en images [En ligne] Publié en ligne le 28 janvier 2016. URL : http://imagesdutravail.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=211
  • « A quoi servent les bureaux des cabinets de conseil ? Espace, biens symboliques et techniques de gouvernement » Genèses, No 99, 2015/2, p. 48-68, DOI 10.3917/gen.099.0048.
  • (avec Soline Blanchard & Marion Rabier), « Une cause de riches ? L’accès des femmes au pouvoir économique », in dossier « Les entrepreneurs de la nouvelle entreprise », Presses de Science Po, Sociétés Contemporaines, mars 2013, No 89, pp.101-129, DOI 10.3917/soco.089.0101.
  • « Ni un homme, ni une femme, mais un consultant. Régimes de genre dans l’espace du conseil en management », Travail et Emploi, No 132, décembre 2012, DOI 10.4000/travailemploi.5815.
  • « Trois mois pour faire la différence : usages et effets des instruments d’intervention dans le conseil en management auprès du secteur public », Politique et Management Public, vol.29, N°1, 2012, p.99-112, en ligne.
  • « Pratiques et identités professionnelles dans le conseil en management en France : entre ethos du service au client et pression du « up or out » », SociologieS, Dossier « L’essor des métiers du conseil : dynamiques et tensions » mis en ligne le 4 février 2010, en ligne.
  • « Au nom de la diversité : analyse écologique du développement des réseaux de femmes cadres en France », Sociologies Pratiques, 2010, No 21, p.83-95, « Le renouveau des élites dirigeantes », DOI 10.3917/sopr.021.0083.
 

Chapitres d’ouvrages

  • (avec Eléonore Lépinard, Grégoire Mallard et Nicky Le Feuvre), "Switzerland. The End of Prosperity in the Age of Globalisation ? » in Richard Abel and Ole Hammerslev (Eds), Lawyers in 21st-Century Societies (Vol. 1 : National Reports), Oxford : Hart Publishing, 2020, p.271-286.
  • (avec Nicky Le Feuvre, Grégoire Mallard, Eléonore Lépinard, et Sandrine Morel) « Do Gender Regimes Matter ? Converging and Diverging Career Prospects Among Young French and Swiss Lawyers » in Marta Choroszewicz and Tracey Adams, Gender, Age and Inequality in the Professions, London : Routledge, 2019.
  • (avec Nicky Le Feuvre), « Professions from a Gendered Perspective » in Oxford Encyclopedia for Business and Management, Oxford University Press, on line 30 Oct. 2017.
  • « Corps légitime » in Juliette Rennes (Dir.), Encyclopédie critique du Genre, Paris La Découverte, 2016, p. 159-169
  • « L’invisible « sale boulot » du conseil en management », in José Calderon, Lise Demailly, Séverin Muller, Aux marges du travail, Toulouse, Octarès, coll. Le Travail en Débats, 2015
  • « Les coûts du passing dans une profession d’expertise » in Régine Bercot, Le genre du mal-être au travail, Octarès, 2015, p. 53-78.
   

Communications

Communications (sélection)
  • "Sexual Violence As an Invisible Process in White-Collar Work.," Research Committees session "The Gender of Professions. Cross-Perspectives in Sociology of Professional Groups, Gender Sociology and Migration Sociology" at the IV ISA Forum of Sociology (Reporté -2021)
  • ‘Working With, On or Despite Marginalized Others. Ethnography and the Politics of Ignorance in Professional Service Firms’, Stream Session ‘New tales of equality, diversity and inclusion in professional service firms’, Gender, Work & Organization 11th Biennial International Interdisciplinary Conference 24th to 26th June 2020 Transforming Contexts, Transforming Selves : Gender in New Times, University of Kent, Canterbury, UK. (reporté 2021)
  • Présentation ‘Produire et incarner l’autorité managériale. Une entreprise si masculine’, Journée d’études ‘Production, conservation, subversion de l’ordre hiérarchique et du commandement’ organisée par Julie Sedel et Mathias Thura, SAGE, Strasbourg, 9 octobre 2020
  • (Avec Charlène Calderaro), Panel « Sexuality and Violence », Colloque SSEG – Société Suisse des Etudes Genre, Berne 12 & 13 septembre 2019
  • (avec E. Lépinard, N. Le Feuvre & G. Mallard), "Lawyers in Switzerland. The End of Prosperity in the Age of Globalization ? », Research Committee For The Sociology of Law (RCSL)/SDJ ANNUAL MEETING – 10-13 September 2018, Lisbon,
 Panel session ‘Lawyers in the 21st Century Society IWG Comparative Studies of Legal Professions’
  • (avec E. Lépinard, N. Le Feuvre & G. Mallard), (« A case of love and hate. The Four Faces of Alienation Among Young Lawyers in France and Switzerland », Discussant H. Sommerlad, Law and Society Conference, Mexico City, 20 juin 2017
  • « Penser les formes du capitalisme au prisme du genre. Difficultés et pistes théoriques, méthodologiques et empiriques, 7ème Congrès de recherches féministes francophone, colloque « Femmes, féminisme(s) et capitalisme », Montréal, Août 2015
  • « Des silences habités. Les temps faibles de l’ethnographie peuvent-ils devenir des temps forts ? » Rencontres Annuelles d’Ethnographie, Paris, EHESS, 14 et 15 Octobre 2015
  • « Les patrons et la chercheuse. Ordre de l’interaction, genre et réflexivité », Journée d’études « Produire des hommes » organisée par le laboratoire junior Genere, jeudi 5 mars 2015, Lyon, ENS