Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Cordier Lionel - CRESPPA - UMR 7217-CSU

Contact

Lionel Cordier
lionel.cordier@sciencespo-lyon.fr

28 avril 2021

Lionel Cordier

Docteur en science politique
Post-Doctorant dans le cadre du projet européen EUCOMMEET

Page personnelle sur le site de l’UMR Triangle


Domaines de recherche

  • Politiques comparées
  • Dispositifs participatifs
  • Sociologie des mouvements sociaux
  • Circulation internationale des idées
 

Recherches en cours

Recherche post-doctorale dans le cadre du projet EUCOMMEET : "Developing Participatory Spaces using a Multi-stage, Multi-level, Multimode, Multi-lingual, Dynamic Deliberative approach (M4D2)" : mars 2021- février 2023

Projet coordonné par l’Université de Sienne (Universita Degli Studi Di Siena), Italie.
Porteur du projet pour l’Université Paris 8 : Yves Sintomer.

Le projet EUComMeet vise à explorer dans quelles conditions la délibération et la représentation peuvent constituer une réponse efficace aux défis auxquels sont confrontées les démocraties représentatives libérales. Pour ce faire, il s’agira d’expérimenter des moyens, des pratiques et des institutions délibératives dans le système de gouvernance et de représentation à plusieurs niveaux de l’Union européenne ; et d’étudier dans quelles conditions la délibération et la participation peuvent contribuer à (1) réduire la polarisation, (2) renforcer l’identité européenne, (3) encourager l’inclusion et (4) la réflexion des citoyens, et (5) réduire le fossé représentatif entre les décideurs politiques et les citoyens.
- Site du projet

 

Thèse

"Crise démocratique et mutations contemporaines de la représentation politique : l’exemple islandais (2008-2017)", Thèse de doctorat en cotutelle entre l’Université Lumière Lyon II (Laboratoire Triangle ENS de Lyon) et l’Université d’Islande, sous la direction de Nathalie Dompnier et Irma Erlingsdóttir, 8 décembre 2020.

Résumé : cette thèse entend préciser le concept de crise démocratique à travers l’exemple de la crise politique qu’a traversé l’Islande après 2008. Elle interroge dans un premier temps l’idée d’une exceptionnalité islandaise ainsi que les représentations du pays à l’international à travers le concept de boréalisme. Elle revient ensuite sur les conséquences et les responsabilités politiques de la crise financière et économique de 2008 ainsi que sur le processus participatif de réécriture de la constitution organisé après-coup en expliquant les raisons de son échec. Elle dégage les éléments permettant une comparaison internationale tels que les liens entre les manifestations insulaires de 2008-2009 et les mobilisations globales de 2010-2011, l’apparition du parti pirate dans le contexte des mutations partisanes du monde occidental, ainsi que l’évolution du rapport du public islandais à la représentation politique.

 

Publications

Articles dans des revues scientifiques

  • « Échapper à la conflictualité ? Le tirage au sort comme outil de management et d’union nationale », Raisons Politiques, dossier "Le tirage au sort en politique à l’épreuve des conflits", coord. L. Cordier, M. Montagnon et T. Pénigaud de Mourgues, mai 2021 (à paraître)
  • « La politique islandaise piratée ? », Nordiques, n°32, 2016/2
  • « Les pirates en politique, l’ascension d’un parti islandais », La vie des idées, octobre 2016
  • « Existe-t-il une exception démocratique islandaise », La vie des idées, mai 2016. Traduction anglaise par Arianne Dorval : "Is There an Icelandic Democratic Exception ?", Books and Ideas, june 27th 2016