Cresppa > CSU > Équipe > Gilbert Pierre > Recherches passées et en cours

GILBERT Pierre - Maître de conférences à l’Université Paris 8

Recherches passées et en cours

Mes recherches portent sur les liens entre espace et inégalités. Elles s’attachent en particulier à l’étude de la ségrégation, de l’habitat et des mondes privés, et à la manière dont ils contribuent à produire des rapports sociaux de classe, mais aussi de genre, de race et de handicap.

Mes travaux sont notamment consacrés à l’exploration de l’habitat et des quartiers populaires. Lors de ma thèse, j’ai étudié les transformations contemporaines des classes populaires dans les cités HLM, dans le contexte de la politique de rénovation urbaine, qui modifie en profondeur ces quartiers. J’ai enquêté sur l’évolution de la ségrégation dans ces territoires, ainsi que sur les transformations des styles de vie et des formes de cohabitation, à la fois dans l’espace domestique et le voisinage. À partir de cette recherche, j’ai mené une réflexion critique sur les approches courantes et savantes des cités HLM, notamment celles qui les décrivent comme des ghettos, à partir d’une synthèse inédite des recherches sur les quartiers populaires (ouvrage à paraître à l’automne 2024 aux Éditions Amsterdam). L’intérêt pour cette question se matérialise également par mon engagement au sein de l’AMuLoP, un collectif militant pour la création d’un musée du logement populaire dans le Grand Paris.

Mes recherches portent également sur les politiques spatiales de l’égalité. Dans ma thèse et par la suite, j’ai enquêté sur la politique de la ville, en interrogeant son objectif de « mixité sociale » et la politique de rénovation urbaine qui s’en réclame. J’ai étudié la manière dont celle-ci est mise en œuvre, en observant notamment les pratiques d’attribution des logements sociaux et leurs effets sur la ségrégation socio-économique et raciale. Dans le prolongement de cette réflexion, j’ai coordonné (avec Camille François, Narguesse Keyhani et Camille Masclet) un dossier sur les usages de la non-mixité comme instrument politique de lutte contre les inégalités, à la fois dans les mouvements sociaux et dans l’action publique.

J’ai également enquêté sur l’articulation entre genre et classe dans les mondes privés. J’ai notamment dirigé (avec Anaïs Collet) une recherche sur la production des inégalités dans la division du travail domestique et parental, au sein de couples de jeunes parents, qui montre combien ces inégalités de sexe entre conjoints dépendent des inégalités socio-économiques et des rapports sociaux entre classes et fractions de classe.

Enfin, j’ai récemment démarré une recherche sur les mondes privés du handicap. Alors que les politiques contemporaines du handicap valorisent l’autonomie des personnes concernées, notamment résidentielle, cette recherche interroge les conditions d’accès au logement et les inégalités de conditions d’habitat entre valides et personnes handicapées, ainsi que leurs effets sur la ségrégation résidentielle. Cette recherche s’intéresse également aux économies domestiques et à la manière dont les rapports sociaux validistes s’articulent avec ceux de classe et de genre dans les mondes privés.

24 janvier 2024


  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8


VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Recherches

Partenariats