Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Thèse en cours - CRESPPA - UMR 7217-CSU

Thèse en cours

 

Pierre Joffre, « Vivre et construire la mixité sociale et le changement urbain sur le temps long : l’exemple d’un quartier "bourgeois" du XVIIIe arrondissement et de ses marges », thèse de sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales sous la direction d’Isabelle Backouche (CRH/EHESS) et de Sylvie Tissot (Cresppa-CSU/Université Paris 8).

Cette recherche porte sur l’évolution de la mixité sociale comme catégorie de l’action publique, et dans le vécu quotidien des habitants. Elle enrichit les travaux actuels de sociologie urbaine en pensant les évolutions de l’urbain – bâti et populations - dans une perspective de temps long. Elle apportera des éclairages sur les rapports sociaux dans une unité spatiale restreinte, le quartier Lamarck-Caulaincourt dans le XVIIIe arrondissement de Paris, quartier au profil social supérieur, et ses marges, constituée d’unités d’habitations plus mixtes et notamment d’ensembles de logement sociaux. En étudiant d’abord la constitution de ce quartier - postulant qu’il s’agit d’une enclave de classes moyennes conçue comme telle par les pouvoirs publics et les investisseurs au début du XXe siècle, notamment pour éduquer les classes populaires vivant à proximité - il s’agira ensuite d’envisager son évolution dans le temps et l’inscription des habitants dans les processus et leur appropriation de la « mixité », ainsi que leurs représentations de cette mixité et du logement social notamment.

11 novembre 2019

Joffre Pierre

Pierre Joffre
Cresppa-CSU
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire