Cresppa > CSU > Équipe > Portilla Ana > Thèse

PORTILLA Ana - Docteure en sociologie

Thèse

Ana Portilla, « Les effets capitaux des "petites" ressources. Enquête en milieu populaire immigré aux États-Unis », thèse pour le doctorat de sociologie réalisée à l’EHESS, sous la direction de de Stéphane Beaud et de Sylvie Tissot, 14 octobre 2021.

Résumé
Aux États-Unis, bien que l’expulsion de masse soit devenue le mot d’ordre de la politique migratoire, la population dite « illégale » est ancrée de longue date au pays. Cette thèse éclaire ce phénomène « par le bas », en analysant comment les immigré·es mexicain·es et centre-américain·es mobilisent leurs ressources matérielles et sociales pour se prémunir d’une précarité statutaire exacerbée, tout en parvenant inégalement à s’installer durablement et à s’adapter à un nouveau pays. Le travail empirique repose sur une enquête ethnographique menée à Oakland, en Californie, et sur l’exploitation de dossiers juridiques d’immigré·es en procédure d’expulsion. L’enquête permet d’abord de distinguer les immigré·es les plus ciblés par les politiques d’expulsion de celles et ceux qui à l’inverse parviennent à s’installer durablement. Ensuite, l’ethnographie au sein d’un quartier populaire analyse les différences entre immigré·es et montre qu’elles reposent pour beaucoup sur de « petites » ressources sociales liées à la position au pays d’origine, au statut professionnel et plus encore à la configuration des groupes d’appartenance. Il en résulte d’inégales conditions d’accès au travail et au logement, mais aussi d’importantes divergences dans leurs styles de vie, leur manière d’investir la ville et dans le capital social dont ils et elles disposent aux États-Unis. Ces dynamiques participent ainsi à l’exacerbation des inégalités entre immigré·es. Dans un contexte de disparition de la sécurité salariale et civique, cette recherche décrit comment le groupe de pairs et le capital social qu’il apporte deviennent primordiaux, et ce au prix d’un travail relationnel permanent. Enfin, la thèse montre de quelle manière le groupe de pairs et l’espace urbain constituent le cadre dans lequel les primo-arrivant·es reconstruisent leurs visions du monde et se réapproprient des catégories sociales et ethno-raciales leur permettant de s’orienter et de se situer dans ce nouvel espace social.

15 octobre 2021


  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8


VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Recherches

Partenariats