Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Journées d’étude


Journée d’étude "Enquêtes en tous genres"

Jeudi 20 juin 2019 , Université de Nantes, salle du CENS

Cette journée propose de réfléchir aux implications du genre du chercheur ou de la chercheuse dans les différentes phases de la production de connaissances scientifiques : des conditions d’accès au terrain, en passant par le déroulé-même de l’enquête, jusqu’à ses effets sur les données produites.

Organisation : Alice Lermusiaux (CENS), Mélodie Renvoisé (CENS) et Angeliki Dongiti (Cresppa-CSU), avec le Centre nantais de sociologie (CENS) et le soutien du Cresppa-CSU.


Programme

9h00-9h15 – Propos introductif par les organisatrices et la direction du CENS

9h15-9h45 – « Aux côtés des auteurs de violences conjugales. Fantasmes, identifications et relation d’enquête » Conférence d’ouverture par Mathieu Trachman (Ined, IRIS / EHESS)

9h45-12h45 – Session 1

Table ronde n°1 “Étudier l’intime”, discutante : Clair Isabelle (IRIS / EHESS)
« Parler de l’intime : un "truc de femmes" ? Retours croisés d’expériences d’enquêtes en terrains "genrés" » par Gauglin Mélodie (Centre Max Weber), Thizy Laurine (Cresppa-CSU) et Vincent Justine (Centre Max Weber)
« Partager l’intime : enquêter sur la sexualité des hommes handicapés » par Mouget Anne-Cécile (CERReV – Caen)
 
Table ronde n°2 “La sexualité dans la relation d’enquête”, discutante : Renvoisé Mélodie (CENS – Nantes)
« “Laisse la clé sur la porte s’il te plait” - L’enquêteur homosexuel et son dispositif d’enquête », Brasseur Pierre (Pacte, Grenoble) et Vandenabeele Tanguy (CeRIES)
« Séduction, drague et relations d’enquête en "terrains homosexuels" », Giraud Colin (Cresppa-CSU)

14h30-18h45 – Session 2

Table ronde n°3 “Jouer de son genre”, discutante : Cartier Marie (CENS)
« Jeu de genres et genres de jeu. Mais à quoi joue l’anthropologue sur le terrain du ludique », par Lourtioux Johnny (laboratoire d’Anthropologie Prospective de l’Université catholique de Louvain)
« Un genre bienveillant, mobiliser la féminité de la chercheuse en entretien », par Couppey Auréliane (EHESS)
« "Moi, vous savez, j’ai jamais trompé ma femme" - Quand l’enquêtrice devient juge des rapports de genre », par Bloquet Claire (CESSP)
 
Table ronde n°4 “Retour réflexif sous le prisme de l’intersectionnalité”, discutante : Clair Isabelle (IRIS / EHESS)
« Un genre de transmission ? Du féminisme ouvrier au féminisme des "soixante-huitards", retour sur les relations d’enquête au prisme du genre, de la classe et de la génération », par Meuret-Campfort Eve (AAU-CRENAU, ENSA)
« Chercheuse blanche et française au Yémen : un troisième sexe ? Un rapport de terrain à l’aune des rapports sociaux de domination », par Breton-Grangeat Mélodie (CESSP)
« Subir et prendre part aux rapports sociaux de « sexe-classe-race » dans l’enquête de terrain : de l’expérience vécue à l’élaboration de connaissances », par Harlé Aude (CRESEM) et Avarguez Sophie (CRESEM)

18h15-18h45 – Conclusion de la journée par l’intervention de Valérie Rolle (CENS– Nantes)