Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer



Christelle Avril, Marie Cartier et Yasmine Siblot (dirs.), numéro spécial « Genre et classes populaires au travail », Sociologie du travail, vol. 61, n°3, septembre 2019 En ligne : http://journals.openedition.org/sdt/21148.

Le numéro spécial « Genre et classes populaires au travail », réunit des travaux prenant pour objet les rapports de genre au sein du salariat subalterne, avec pour originalité de se centrer sur les relations entre les sexes dans cette zone de l’espace professionnel, au sens des interactions concrètes entre femmes et hommes. Sommaire du dossier Introduction. Saisir les dynamiques de genre en milieu (...) Lire la suite...


 

Pauline Delage, Marylène Lieber et Natacha Chetcuti-Osorovitz (dirs.), « Violences de genre  : retours sur un problème féministe », Cahiers du Genre, n°66, juin 2019 - 274 p.

Dès les années 1970, les manifestations féministes tout comme les travaux universitaires ont mis en évidence l’articulation entre genre et violences interpersonnelles, mais une telle perspective rencontre une nouvelle actualité, avec l’institutionnalisation de la question qui se voit confrontée à des résistances antiféministes. Avec des contributions de Pauline Delage, Marylène Lieber, Natacha (...) Lire la suite...


 

Séverine Chauvel et Cédric Hugrée (dirs.), « Enseignement supérieur  : l’art et les manières de sélectionner », Sociologie, vol.10, no 2, juillet 2019 — p.173‑224 p.

Premières lignes de l’introduction « En juillet 2017, la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche annonçait l’abandon d’« Admission Post-Bac » (APB), le système informatique d’affectation des bachelier.e.s dans les différentes filières de l’enseignement supérieur français. Critiqué par la plupart des organisations lycéennes et étudiantes dès sa mise en place en 2009, ce dispositif (...) Lire la suite...


 

Lorenzo Barrault-Stella, Antoine Maillet et Gabriel Vommaro (dirs.), « L’action publique aux frontières de l’État  : regards d’Amérique latine », Gouvernement et action publique, vol.8, n°1, 2019 - 196 p.

Ce numéro aborde les transformations contemporaines des politiques publiques en Amérique latine en inscrivant leur analyse dans les débats internationaux sur la sociologie de l’État et de l’action publique, sans les réduire à des études d’aire géographique. Le dossier comprend cinq enquêtes situées dans plusieurs contextes latino-américains (Argentine, Venezuela, Bolivie, Brésil) portant sur des secteurs (...) Lire la suite...


 

Virgílio Borges Pereira et Yasmine Siblot (dirs.), Classes sociales et politique au Portugal. Pratiques du métier de sociologue, Éditions du Croquant, coll. « Champ social », mai 2019.

Le Portugal a des liens importants et anciens avec la France, mais il y demeure très mal connu, en dépit de l’histoire migratoire qui a conduit des centaines de milliers de Portugais en France depuis les années 1960 et du récent engouement touristique qui entraîne les Français en sens inverse. Cet ouvrage présente pour la première fois au lectorat francophone les résultats d’un vaste ensemble de (...) Lire la suite...


 

Lorenzo Barrault-Stella, Brigitte Gaïti et Patrick Lehingue (dir.), La politique désenchantée  ? Perspectives sociologiques autour des travaux de Daniel Gaxie, Rennes : PUR, coll. « Res Publica », 2019 - 374 p.

Cet ouvrage collectif propose une réflexion de politistes et sociologues qui s’adosse aux travaux de Daniel Gaxie. C’est l’occasion de reprendre le débat autour des nombreux domaines qu’il a défrichés, qu’il s’agisse de travaux sur la représentation et la professionnalisation politiques, sur la politisation des « profanes », sur le militantisme et ses rétributions ou encore sur les luttes au principe de (...) Lire la suite...


 

Marie-Hélène Lechien et Yasmine Siblot (dirs.), « "Eux/nous/ils"  ? Sociabilités et contacts sociaux en milieu populaire », Sociologie, vol.10, n°1, mars 2019 - 112 p.

"Si la sociologie des « classes populaires » connaît un regain de visibilité du fait de nombreuses recherches récentes, cette manière de désigner les groupes sociaux subalternes ne fait pas l’unanimité. On doit à Olivier Schwartz (1997, 2011) d’avoir clarifié les apports de cette notion mais aussi les tensions sous-jacentes à son usage : outre une conception de la société en termes d’espace social et de (...) Lire la suite...


 

Hugo Bréant, Sébastien Chauvin et Ana Portilla (eds.), « Capital social en migration », Actes de la recherche en sciences sociales, n°255, décembre 2018

Premières lignes de l’introduction « Alors qu’au cours des années 2010, l’urgence humanitaire de la « crise des réfugié·e·s » a durablement installé une image misérabiliste de la migration internationale dans l’opinion publique, ce numéro prend le parti de s’intéresser aux ressources des migrant·e·s. En abordant la question de l’accumulation et de la gestion du capital social dans les carrières et stratégies (...) Lire la suite...


 


 
26 juillet 2020