Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

Ouvrages avant 2014

 

Pierre Chabard, Marilena Kourniati (dir.) Raisons d’écrire. Livres d’architectes (1945-1999), Paris : Editions de La Villette, 2013 - 262 p., postface Christian Topalov.

La question de l’architecture réside-t-elle exclusivement dans l’œuvre bâtie ? D’aucuns pourraient le penser, mais l’intérêt que les architectes ont toujours manifesté pour concevoir des livres surprend et interroge. Ainsi, l’étude des ouvrages écrits et lus par eux forme un champ de recherche tout à fait privilégié dont l’enjeu est de renouveler l’historiographie de l’architecture. C’est pourquoi « Raisons d’écrire » rassemble ici une série d’enquêtes sur sept publications cultes de la seconde moitié du XXe siècle, traitant toutes de la condition urbaine.
Le questionnement commun de ces contributions porte sur ce qu’est un livre d’architecte : Relève-t-il d’une forme spécifique ? Qu’est-ce qui le singularise au regard de tout autre catégorie d’ouvrage ? Quelles sont les raisons d’écrire des architectes ?
De Le Corbusier à MVRDV, les textes retenus n’ont pas simplement été considérés en tant que classiques qu’il faut déconstruire mais comme de véritables instruments d’action qui redéfinissent les relations entre théorie et pratique de l’architecture. Ils ont été analysés tout à la fois comme des objets en tant que tels mais aussi comme participant d’un espace inscrit socialement.
L’enjeu est ici de renouveler l’historiographie de l’architecture par une histoire sociale et matérielle de la culture architecturale, combinant l’étude des acteurs et des milieux intellectuels ou professionnels avec l’analyse de la matérialité des livres et de leur circulation. (4e de couverture)

2 août 2015


Marilena Kourniati

Doctorante à l’EHESS
Cresppa-CSU
Page personnelle