Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


ARBOGAST Mathieu - CRESPPA - UMR 7217-GTM

Contact

Mathieu Arbogast
Cresppa-GTM
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire

22 mars 2021

Mathieu Arbogast

Docteur en sociologie


Domaines de recherche

  • Sociologie des contenus
  • Représentation des rapports sociaux
  • Études de genre
  • Séries télévisées
  • Analyses socio-démographiques
 

Thèse

Mathieu Arbogast, « Des femmes canon : les policières de séries télévisées entre normalité et normativité. : analyse socio-démographique de la population des séries policières, entre recomposition et subversion des normes de genre », thèse pour le doctorat de sociologie à l’EHESS, sous la direction de Sabine Chalvon-Demersay (directrice) et de Carole Brugeilles (co-directrice), 4 mars 2021.

Résumé
« L’accès des femmes à la violence légale » dans la police est symbolique d’un progrès de l’égalité professionnelle et d’une évolution des normes de genre. En outre, les séries policières sont un programme populaire par excellence et omniprésent dans la programmation de Prime Time, ce qui en fait un observatoire privilégié de ces évolutions. Cette thèse étudie la représentation des policières dans un corpus de 36 séries diffusées en France, l’approche socio-démographique permettant notamment une analyse longitudinale des évolutions de cette population particulière au fil des saisons. La thèse repose notamment sur le concept de HST, « Héros de Série Télévisée », entité hybride qui combine des caractéristiques du personnage et de son interprète. C’est d’abord une forte asymétrie de genre qui structure le corpus : les femmes ont moins de rôles que les hommes, les occupent moins longtemps, y accèdent presque systématiquement jeunes et minces alors que les hommes sont recrutés à tout âge et avec toutes les silhouettes. Ce marché du travail dual se double d’inégalités de genre, en particulier les couples fictionnels unissent généralement une actrice avec un acteur beaucoup plus âgé qu’elle incarnant un supérieur hiérarchique. Le corps occupe une place centrale dans cette asymétrie, et pour le décrire un appareil multivarié a été déployé, notamment pour approfondir la catégorisation ethno-raciale sans la réifier, dans une perspective intersectionnelle. Les femmes sont fortement érotisées par différentes techniques (dénudement, talons...), confirmant dans l’ensemble l’hypothèse d’un « male gaze » qui ajoute une nouvelle inégalité de genre. Les policières de séries ne se distinguent pas des hommes en revanche, ni par les grades qu’elles occupent dans la hiérarchie, ni par leur recours aux armes et à la violence physique. Elles ne sont pas moins héroïsées que les HST hommes. Dans l’ensemble, bien qu’elles soient des policières accomplies les femmes sont largement distinguées des hommes par une série d’inégalités, même si la diversité entre femmes et entre hommes ne doit pas être négligée. On ne peut donc parler d’une « inversion du genre » ou d’une disparition des catégories de féminité et de masculinité, mais plutôt d’une recomposition de « l’ordre de genre ».

 

Publications

Articles dans des revues scientifiques

  • ARBOGAST Mathieu, « Plus de leur âge. La sexualité des femmes de 50 ans dans les séries télévisées », Clio- Femmes, Genre, Histoire, dossier « Âge et genre », n°42, 2015 - Résumé
  • ARBOGAST Mathieu, « Too old ? The sexuality of 50-year-old women in TV series of the early twenty-first century”, Clio- Women, Gender, History, 2015/2(42) - Abstract
  • ARBOGAST Mathieu, « De si jeunes femmes... Analyse longitudinale des écarts d’âges et des inégalités de genre dans les séries policières. », Genre en séries : cinéma, télévision, médias, n°1, mars 2015 , [En ligne]
 

Recensions d’ouvrages

   

Communications

Communications en colloque à comité de sélection
  • « Les policières comme modèle alternatif d’identité professionnelle genrée », Journées d’étude internationales « Identités féminines au travail », 5 mars 2020, Rennes.
  • « Un corps d’élite : les policières », 2e congrès international du GIS Institut du Genre « Genre et émancipation », 27-30 août 2019, Angers.
  • « Les corps de police : héroïsation, pouvoir et érotisation des rapports de genre et de race dans les séries policières », Colloque du RT14 et du RT24 de l’Association Française de Sociologie, « Penser l’articulation des rapports sociaux de sexe, de classe et de race en sociologie des arts et de la culture », 15 et 16 novembre 2018, CNRS Paris.
  • “Les faux-semblants de l’émancipation : les policières, égales en actes, inégales en corps », session « (Re)productions du genre dans les médias d’hier et d’aujourd’hui », 8e Congrès international des recherches féministes francophones (CIRFF), 27-31 août 2018, Nanterre.
  • “Using Consistency and Contradictory Cues As Variables in Observed Race Categorization Surveys. The Case for a Multivariate Approach.” Session “Measuring Race/Ethnicity and Sex/Gender : Looking back, Looking forward “, PAA annual Meeting, 27-29 April 2017, Chicago (USA)
  • “Pregnancy and parenthood during the Ph.D and post-doctoral years in France : preliminary results of an original survey”, avec Aden Gaide au nom de l’association EFIGIES, session Work-life balance and indirect discrimination in higher education and research, 9th European Conference on Gender Equality in Higher Education, 13 septembre 2016, Paris
  • “Nailed ! a Quantitative Study of Gender and Racial Representations in Cop-Shows”, session Re-Imagining Gendered & Raced Representations in the Public Sphere, International Sociological Association, 3rd Forum, 10-14 juillet 2016, Vienne (Autriche)
  • "Daughters of a gun : les policières dans les séries télévisées à l’assaut des normes de genre.", 21e Colloque international de la SERCIA, 3-5 septembre 2015, Université d’Artois, Arras.
  • « Des femmes canon. Quand les policières remettent en cause les identités de genre traditionnelles », Journée d’étude de l’atelier Genre et médias d’Efigies « Genre et médias, quels espaces de subversion ? », 11 juin 2014, Paris Maison des Initiatives Etudiantes.
Séminaires et autres communications scientifiques
  • Discutant de : Jean Bienaimé : « Du « transsexualisme » de l’harmonisation à la transition par projet », Discutant.es Isabelle Ville et Mathieu Arbogast, Journée d’études des Doctorant.es du CEMS, 18 juin 2019, Paris.
  • Les débats du LIEPP, Gender quotas in the academic world, discussion autour d’un working paper de Pierre Deschamps, avec Anne Revillard (Sciences po) et Marie Sautier (UNIGE), 5 avril 2019, Sciences po, Paris.
  • "Characters under the demographic lens : further steps in studying TV Heroes as a population", workshop « For a new perspective on characters. Digital humanities, demography, statistics" s.d. Françoise Lavocat, Friedrich Schlegel graduate school/Institut Universitaire de France, Freie Universität, 11 February 2019, Berlin.
  • "Policières : une violence légitime ? Les dilemmes de la représentation de femmes ’hors-normes’ ", séminaire doctoral « Penser le genre », Université de Lille, 8 février 2019, Lille.
  • « Une population à nulle autre pareille : comment faire une socio-démographie des Héros de Série Télévisée ? », séminaire de Sabine Chalvon-Demersay, 30 novembre 2018, EHESS, Paris.
  • Atelier « Les thèses sur le genre, une nouvelle manière de faire de la recherche », animé par Michel Bozon (Ined, Institut du Genre), 8e Congrès international des recherches féministes francophones (CIRFF), 27-31 août 2018, Nanterre.
  • « Jeune recherche et parentalité : résultats de l’enquête EFiGiES et ressources pour les étudiant-e-s- parents », co-présentation avec Aden Gaide et Isabelle Matamoros, Colloque jeune rechercher de l’association EFIGIES, 8e Congrès international des recherches féministes francophones (CIRFF), 27-31 août 2018, Nanterre.
  • « ‘Tu les trouves jolies mes fesses ?’ Décrire le corps et l’érotisation dans les séries télévisées, aspects pratiques et méthodologiques », séminaire « Genre, sexualité, classes sociales. Approches quantitatives », EHESS, 13 juin 2018, Paris.
  • « Feux de paille. Jeunes colombes et vieux messieurs sur les écrans. », séminaire « Penser les vieillesses », Centre de Diffusion de la Culture Sanitaire, 24 avril 2018, Université Libre de Bruxelles. Discutant, Mathieu de Wasseige.
  • « Utiliser l’écriture inclusive dans la recherche », Séminaire doctoral de l’Ined, 11 décembre 2017, Ined, Paris.
  • Poster : « L’âge de la capitaine. Mortalité ou migration : quel modèle de durée à l’écran éclaire les inégalités de genre dans les séries TV ? », XIXe Colloque international de l’AIDELF, 21-24 juin 2016, Strasbourg.
  • « Comment étudier les personnages de séries télé ? Entre bricolages et objectivation . », séminaire de Master « Décrire, explorer, écrire, raconter ses terrains d’enquête » du Cresppa-CSU/Paris 8, 17 février 2016, Paris.
  • « Les comédiennes à la trappe : âges et durée à l’écran au coeur des inégalités de genre dans les séries télévisées », Séminaire du pôle « vieillesses et vieillissements » de l’Ined, 12 janvier 2016, Ined, Paris.
  • « Avoir une grosse matraque. Le genre dans l’étude des séries policières et des HST », 22 juin 2015, séminaire de Sabine Chalvon-Demersay, EHESS, Paris.
  • « Too old for this shit ! Les données d’âge dans l’analyse des Héros de Séries Télé (HST) », 8 juin 2015, séminaire de Sabine Chalvon-Demersay, EHESS, Paris.
  • Présentations de lectures : « Le monde comme représentation », Roger Chartier ; « Quand les ‘sans-enfant volontaires’ questionnent les rôles parentaux contemporains », Charlotte Debest, juin 2015, séminaire des doctorants du CEMS (EHESS), Paris.
  • « George Gerbner et les enquêtes longitudinales sur la production télévisuelle », 1er juin 2015, séminaire de Sabine Chalvon-Demersay, EHESS, Paris.
  • « La rédaction non-sexiste dans les écrits scientifiques, enjeux et manières de faire. », 2 avril 2015, présentation à l’unité Démographie, genre et sociétés de l’INED, Paris.
  • « Masculinités féminines : un outil pour penser l’image des femmes dans la police », atelier Genre et Médias de l’association Efigies, séance autour des « female masculinities », 22 janvier 2015, Paris.
  • « Les outils de veille scientifique en ligne », séminaire des doctorants du CEMS (EHESS), 13 novembre 2014, Paris.
 

Animation de la recherche

Organisation de journée d’études

  • « Intégrer la dimension du genre et du sexe dans la recherche scientifique. Nouvelles perspectives interdisciplinaires », co-organisé avec Sylvie Cromer, Marie-Claude Gaudel, Elisabeth Kohler, Pascale Kuntz, Armelle Leturque, Jean-Louis Vercher, et conclusion du colloque, 16 avril 2019, CNRS, Paris.
  • « Indo-French seminar on Women in science », Co-organisé avec le CEFIPRA, Elisabeth Kohler, Anne Imberty, Giancarlo Faini, 24-25 September 2019, CNRS, Paris.
  • « Doctorat, jeune recherche et parentalité », Journée d’étude de l’association EFIGIES co-organisée par Mathieu Arbogast, Aden Gaide, Isabelle Matamoros, Agathe Roby, Mary-Sherley Valzema, avec le soutien du Gis Institut du Genre et du Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, 31 janvier 2017, MSH Paris-Nord (Saint-Denis)
  • "À table ! Les médias et l’alimentation au prisme du genre", Journée d’études de l’atelier Efigies "genre et médias", co-organisé par Mathieu Arbogast, Doriane Montmasson, et Marie-Sherley Valzema, 10 juin 2015, Paris

Tâches d’intérêt collectif

  • depuis 2015 : membre du bureau d’Efigies, association des jeunes chercheurs et chercheuses en études féministes, de genre, et sexualité.
 

Valorisation, expertise

  • « Séries télé : faut-il être une femme pour être héros de série aujourd’hui ? », Savante banlieue, mini-conférence dans le cadre de Savante Banlieue, proposé par le GIS Institut du Genre hébergé par la MSH Paris Nord, 13 octobre 2016
  • Clio- Femmes, Genre, Histoire, dossier « Âge et genre », n°42, présentation-débat à la librairie Violette et cie, avec Marie Bergström et Lucas Monteil, animée par Michel Bozon et Juliette Rennes, 2 mars 2016
 

Enseignement

  • 2014-2015, « Une approche démographique des héros de séries télévisées », séminaire de Sabine Chalvon-Demersay (co-animation), sociologie, EHESS.
  • 2014-2015, « Individu et société : introduction à la sociologie », TD, Licence 1, AES, Université Versailles-Saint-Quentin.
  • 2013-2014, « Changements démographiques dans les pays en développement », TD, Master 2, Sociologie et démographie, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense.