Cresppa > GTM > Équipe > CARINOS VASQUEZ Emmanuelle > Thèse en cours

CARINOS Emmanuelle - Doctorante à l’université Paris 8

Thèse en cours

Emmanuelle Carinos « Dénoncer, justifier, performer la violence dans le rap français contemporain », thèse à l’Université Paris 8, sous la direction de Michel KOKOREFF.

Le rap reste associé, dans son traitement médiatique, judiciaire et politique, à la violence. Pourtant, dans l’exercice quotidien d’apprentissage, de production et de performance du genre, la violence au sens strict tel que R. Collins la définit (des coups portés dans une situation de tension), est rare (Collins, 2008). Cette thèse vise à élucider cette tension entre la rareté de la violence dans les faits et la prégnance de la violence dans les discours. Elle étudie les formes prises par les assignations, dénonciations et justifications de la violence du rap dans l’espace public en croisant une sociologie des rapports sociaux de pouvoir et une sociologie des affaires d’inspiration pragmatique. Elle montre que les modes de justifications et de dénonciations de la violence sont traversés par ces rapports sociaux de pouvoir, liés à l’assignation du rap au minoritaire (Hammou 2009, 2012) et à la place des cibles éventuelles de cette violence dans les rapports sociaux de pouvoir (groupes minoritaires ou majoritaires). Elle s’attache ensuite à étudier la question d’un point de vue endogène à partir d’un positionnement intersectionnel (Kocadost, 2017) et à travers une ethnographie multisituée au sein du monde du rap. Celle-ci s’est déroulée pendant plusieurs années, via la participation à un webzine spécialisé, donnant lieu à une quarantaine d’entretiens avec des acteur.rices varié.e.s du monde du rap - amateur.rices, artistes, personnels de renfort... Comment la question se pose-t-elle pour les personnes qui pratiquent, performent, vendent, promeuvent, écoutent cette musique ? Comment expliquer le nombre grandissant d’amateur.rices d’un genre associé à la violence, notamment du point de vue des publics minoritaires, parfois cibles, en tant que groupes, de la violence en question ? Cette question sera abordée notamment à travers la réception par des amatrices de la violence sexiste attribuée au genre.

6 septembre 2022


  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8


VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Recherches

Partenariats