Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


Désindustrialisation et précarisation au féminin en France et en Italie
Présentation de l’ouvrage d’Elisabetta Pernigotti


Mardi 5 juin 2018 , 14h30 - 17h30 : site Pouchet du CNRS

L’équipe qui a organisé cet ouvrage posthume (Sophie Boulet, Sonia Dayan-Herzbrun, Helena Hirata, Corinne Nativel, Sabrina Pastorelli et Fabienne Venou) est heureuse de vous inviter à sa présentation, le 5 juin 2018 à 14h30 à la salle de conférences du Site Pouchet du CNRS, au 59-61 rue Pouchet 75017 Paris. Un pot suivra la présentation à partir de 17h à la terrasse (5ème étage).


Elisabetta Pernigotti (1973-2013), sociologue féministe, chercheuse et enseignante (ATER en Sience Politique à Paris 8), a travaillé en France, en Italie et au Québec. Elle était chercheuse associée au Cresppa-GTM, à l’UQAM/ARUC (Québec) et au NIEM (Brésil).
Spécialiste des questions de genre et de politiques sociales, elle a travaillé plus particulièrement sur la précarisation des femmes, le care, le vieillissement au travail, la migration en situation de monoparentalité. Au moment de son décès, elle préparait la publication d’un livre tiré de sa belle thèse sur la précarisation des femmes.

L’ouvrage

Elisabetta Pernigotti, Désindustrialisation et précarisation au féminin en France et en Italie, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2018, 238 p. ISBN (papier) : 978-2-343-14669-0.

Cet ouvrage reprend un manuscrit inachevé d’Elisabetta Pernigotti. Il démontre comment des mutations économiques liées au capitalisme actuel ont détruit le tissu industriel de régions entières telles que le Piémont italien ou la Basse-Normandie. Les femmes de milieux ruraux sont des invisibles parmi les invisibles. Elles ont subi et subissent encore les conséquences d’une violence économique extrême. La domination économique s’entremêle à la domination de genre, et le privé et l’intime se nouent au social et au politique.



- Présenteront l’ouvrage et parleront d’Elisabetta : Sonia Dayan-Herzbrun, Jules Falquet, Sophie Boulet et les autres organisatrices de l’ouvrage ainsi que les ami.e.s et collègues d’Elisabetta dans la salle qui voudront prendre la parole.

MAJ: 28 avril 2022

  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8