Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête
Imprimer

H.Hirata et al., La violence, les mots, le corps

Début de l’introduction :
L’analyse de la violence est inséparable de l’étude de ses représentations, ce qui en fait d’emblée une catégorie hautement subjective. Au demeurant, elle ne s’appréhende réellement que par les réprobations sociales qu’elle suscite. Ce qui n’était pas perçu comme violence par une société à un moment de son histoire le devient à d’autres moments ou dans d’autres sociétés. Les théories de la violence... Lire la suite
Consulter le numéro




Helena Hirata, avec Dominique Fougeyrollas-Schwebel et Danièle Senotier (collab.), « La violence, les mots, le corps », Cahiers du Genre, 2003, n° 35, 280 p.