Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête




Helena Hirata, Le care, théories et pratiques, Paris : La Dispute, coll. « Le genre du monde », août 2021, 224 p.

Le travail du care a été rendu plus visible par la pandémie. Mais connaissons-nous vraiment ces travailleurs. ses et la diversité de leurs expériences, pratiques et conditions de travail ? Dans cet ouvrage, Helena Hirata, sociologue de renommée internationale et directrice de recherches émérite au CNRS, explique de manière pédagogique et vivante les théories du care. La comparaison des trajectoires des (...) Lire la suite...



 

Jacques Siracusa, Les sujets du verbe. Une critique de l’écriture sociologique, Paris : Hermann, juillet 2021, 260 p.

Comment décrire un événement, le contextualiser, attribuer des rôles et des responsabilités ? Qu’extraire d’une conversation et sous quelle forme ? Quel point de vue adopter, avec quelles conséquences ? Que le sociologue se pose ou non ces questions, les mots de son texte expriment ses solutions, en général sans mentionner l’existence d’autres options : tel découpage avec telles connotations, tel (...) Lire la suite...



 

Michel Kokoreff, La diagonale de la rage. Une histoire de la contestation sociale en France. De 1968 à nos jours, Paris : Divergences, mai 2021, 320 p.

Des émeutes aux violences policières, des zones à défendre aux places occupées, des black blocs aux Gilets jaunes, de la viralité des réseaux à la rage de la rue, c’est tout l’espace de la contestation sociale qui s’est transformé radicalement ces dernières années. Et cela loin des formations politiques et syndicales, de leurs rites et folklores, dans une quête d’indépendance et d’auto-organisation bien (...) Lire la suite...



 

Raphaël Challier, Simples militants. Comment les partis démobilisent les classes populaires, Paris : PUF, avril 2021, 384 p.

Résumé L’abstention, la montée des votes protestataires ou le mouvement des Gilets jaunes constituent autant de symptômes d’une coupure entre les classes populaires et les partis. À partir d’immersions prolongées dans trois organisations (Rassemblement National, Union pour un Mouvement Populaire et Jeunes Communistes), Raphaël Challier interroge la façon dont les partis participent également à (...) Lire la suite...



 

Paula Vásquez, País fuera de servicio : Venezuela de Chávez a Maduro, México : Siglo XXI Editores, « Sociología y política », février 2021, 230 p.

« El triunfo electoral de Hugo Chávez y su llegada al poder en 1998 transformaron a Venezuela, en nombre de la utopía, en un infierno social. El llamado socialismo del siglo XXI dejó al país en escombros. El chavismo acabó siendo una dañina mutación que transformó las ayudas gubernamentales a los pobres, a los damnificados y a los desamparados en un clientelismo populista que erosionó los fundamentos (...) Lire la suite...



 

Laetitia Overney et Jean-François Laé, Exilés  : ce qu’habiter à l’hôtel veut dire, Paris : Editions du Puca, « Réflexions en partage », janvier 2021, 196 p. En ligne

Parmi les établissements mobilisés pour fournir un hébergement aux demandeurs d’asile en attente de leur régularisation, on note une part significative d’hôtels reconvertis totalement ou partiellement à cette nouvelle mission. C’est notamment le cas des «   hôtels-budget  » qu’on avait vu fleurir sous diverses franchises dans les années 80 à destination d’une clientèle individuelle à la recherche d’une (...) Lire la suite...



 

Michel Kokoreff, Violences policières : Généalogie d’une violence d’état, Paris : Textuel, « Petite encyclopédie critique », novembre 2020, 160 p.

« Michel Kokoreff dresse dans cet ouvrage une généalogie édifiante des violences policières qui s’inscrivent dans l’héritage colonial, se prolongent en mai 68 et perdurent aujourd’hui à travers la gestion policière des quartiers populaires. Il montre comment ces violences sont ancrées au cœur de l’État français. De la guerre d’Algérie à Rémi Fraisse et Adama Traoré, elles n’ont jamais cessé. Il analyse les (...) Lire la suite...



 

Céline Clément et Carole Brugeilles, Introduction à la démographie, Paris : Armand Colin, coll. « Cursus », août 2020, 272 p.

Définie comme l’étude statistique de la population humaine, la démographie cherche à comprendre les événements (naître, avoir des enfants, migrer, mourir) qui façonnent les populations et les mécanismes qui agissent sur leur composition et leur dynamique. Au gré des transformations des sociétés, elle s’est s’adaptée, a pénétré de nouveaux champs et affiné ses théories. L’objectif de ce manuel est de (...) Lire la suite...



 

1er août 2020