Contre la réforme des retraites et la LPPR : le  5 mars, la recherche s'arrête


Soutenance de thèse

 

Franck Freitas Ekué, « Corps Black : Généalogie d’une production et d’une valorisation marchande du corps noir sous l’industrialisation capitaliste », thèse de doctorat en thèse de doctorat en science politique à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM)

mercredi 8 décembre 2021 à partir de 09h30,  CNRS, site Pouchet, salle de Conférences, 59/61, rue Pouchet, 75849 Paris, cedex 17

Résumé :

La promotion sociale par le sport, la musique - où le corps est utilisé comme argument de vente - se présente comme un des rares horizons envisageables pour une jeunesse noire des quartiers populaires. Une valorisation marchande du corps qui pourrait passer pour « anecdotique », si elle n’entrait pas en résonance avec une certaine histoire de l’altérité noire : celle d’une naissance en tant que corps marchandise produit dans le système esclavagiste. Je propose ici de faire une généalogie de la marchandisation du corps noir entre le XVIIIème et la fin du XXème siècle, soit entre l’ère esclavagiste et post-industrielle. Elle interroge deux visions antagonistes de l’émancipation noire aux États-Unis depuis l’abolition de l’esclavage (1865). La première se veut une critique du capitalisme qui a rendu possible la réduction des vies nègres en corps-marchandise. La deuxième vision renvoie à l’adhésion aux valeurs de l’économie de marché, qui implique une marchandisation de l’altérité noire. La focale se dirige vers la représentation des Noir.e.s américain.e.s, qui fournit les principaux modèles d’émancipation pour les classes populaires noires, notamment celles situées en France continentale. Une énigme est au cœur de cette recherche : comment expliquer que les termes à partir desquels s’est structurée la domination des Noir.e.s – la valorisation marchande du corps sous un régime capitaliste – se traduisent aussi en une voie de leur émancipation ? La réponse à cette énigme ancre cette thèse dans une approche résolument pluridisciplinaire, à la croisée de l’histoire, de la théorie politique, des sciences de l’information et communication.

Le jury est composé de :

Jane Freedman, Professeure des universités en sociologie, Université Paris 8 Vincennes, Saint-Denis – CRESPPA-GTM (Directrice de Thèse)
Maxime Cervulle, Professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, Université Paris 8 – CEMTI
François Cusset, Professeur des universités de civilisation américaine, Université Paris 10 Nanterre
Estelle Ferrarese, Professeure des universités en philosophie, Université de Picardie Jules Verne – CURAPP (rapporteure)
Guillaume Johnson, Chargé de recherche - HDR au CNRS, Université Paris-Dauphine – DRM (rapporteur)
Cornelia Möser, Chargée de recherche - HDR au CNRS, CRESPPA-GTM


16 décembre 2021

GTM dans les universités : Paris 8 et Paris Nanterre

Thèses en cours au GTM

Thèses soutenues depuis 2004

Directrice et directeurs de thèses



Dernières soutenances

vendredi 10 décembre 2021 à 14h00

Malek Bouyahia, « Altérités coloniales et identité indigène à l’aune du discours hygiéniste au XIXe siècle », thèse de doctorat en science politique à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM) Résumé : La thèse montre les mécanismes par lesquels les identités coloniales vont (...) Lire la suite


mardi 7 décembre 2021 à 09h00

Glenda SANTANA DE ANDRADE, « Suis-je une réfugiée ? Suis-je un réfugié ? » Les stratégies de survie de Syriennes et de Syriens dans les espaces urbains en Turquie et en Jordanie", thèse de doctorat en sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman (CRESPPA-GTM) Résumé : Depuis (...) Lire la suite


mercredi 1er décembre 2021 à 14h00

Hafida ALI AHMED, De l’émeute au hirak en Algérie : quelles incidences politiques. Le cas d’Alger et de Tizi Ouzou. Thèse de doctorat en sociologie sous la direction de Michel KOKOREFF (Cresppa-GTM). Résumé : Mon travail se veut une étude des dimensions de l’émeute comme répertoire de l’action (...) Lire la suite