Cresppa > GTM > Thèses > Soutenance de Séréna Naudin

Soutenance de thèse

Soutenance de Séréna Naudin

jeudi 19 octobre 2023 à partir de 14h00

CNRS site Pouchet, salle de conférences
59/61 rue Pouchet 75017 Paris

Séréna Naudin, « Prendre la parole et produire des savoirs par la radio. Une recherche transformatrice avec des personnes en quête de refuge », thèse de doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman et Cristina Del Biaggio.

Résumé :

Cette thèse puise dans les épistémologies postcoloniales, décoloniales et féministes pour analyser les formes de la violence épistémique vécue par les personnes en demande d’asile et pour étudier les conditions d’une recherche transformatrice organisée au moyen d’un atelier radio. Parmi les formes multiples et enchevêtrées de violences que vivent les personnes venues chercher un refuge en France, la violence épistémique est peu étudiée ou peu prise en compte. Dans la procédure de demande d’asile, sa prise en charge et dans les rapports sociaux du quotidien, la parole de ces personnes est empêchée et leurs capacités de sachantes sont niées. Du fait de relations asymétriques ancrées dans des rapports de pouvoirs, les chercheur·es en sciences sociales peuvent reproduire des oppressions épistémiques et perpétuer des formes de domination. Etant donné que la reconnaissance de la parole est un enjeu essentiel dans la lutte contre les injustices épistémiques, j’ai mis en place, avec Karine Gatelier, un atelier radio avec des personnes ayant fait une demande d’asile en France. Cette activité, menée sous la forme d’une action de recherche portée par l’association Modus Operandi, avait pour ambition d’organiser les conditions d’émergence de leur prise de parole et de transformer les relations des étranger·es subalternisé·es et des établi·es et de produire des savoirs avec elles. Cette thèse analyse cette expérimentation méthodologique conduite à Grenoble entre 2017 et 2022. Elle étudie la construction de différents espaces permettant de favoriser la parole, de partager et élaborer des analyses, de fabriquer des récits collectifs et de créer les conditions de l’écoute de personnes établies. La radio permet de mettre en œuvre des fonctionnements ritualisés, des jeux de positions, de fabriquer des narrations oppositionnelles polyphoniques et de faire circuler la parole. L’intrication de ces dimensions et l’articulation des espaces de parole sur le long-terme a pu conduire à ce que les participant·es de l’atelier soient considéré·es comme des sachant·es et qu’iels puissent partager leurs critiques, c’est-à-dire une parole politique, auprès de personnes privilégiées dans les rapports sociaux. Cette action de recherche contribue ainsi au renouvellement épistémologique dans le champ des recherches participatives radicales. Dans une approche préfigurative, elle montre que la construction de savoirs situées depuis la perspective de personnes marginalisées par des politiques migratoires racistes et colonialistes est un moyen de faire entendre des voix réduites au silence et de contribuer à la justice épistémique.

Le jury est composé de :

Jane FREEDMAN, Professeure, Université Paris 8, directrice
Cristina DEL BIAGGIO, Maîtresse de conférences, Université Grenoble Alpes, co-encadrante
Cécile CANUT, Professeure, Université de Paris, Présidente du jury
Émilie DA LAGE, Professeure, Université de Lille, rapporteure
Baptiste GODRIE, Professeur, Univeristé de Sherbrooke, rapporteur
Kirsten KOOP, Maîtresse de conférences, Université Grenoble Alpes et présidente de Modus Operandi, examinatrice

2 octobre 2023

Dernières soutenances

19 octobre 2023
Séréna Naudin, « Prendre la parole et produire des savoirs par la radio. Une recherche transformatrice avec des personnes en quête de refuge », thèse de doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Jane Freedman et Cristina Del Biaggio. lire suite

24 janvier 2023
Aurélien Carotenuto-Garot, « Les Sisyphes de l’urgence sociale. Les facteurs structurels et les raisons individuelles de la fabrique sociale du sans-abrisme », thèse de doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Stéphane Rullac, Professeur ordinaire HETSL (HES-SO), LaRess (Suisse). lire suite

20 juin 2022
Víctor Albert Blanco, « Encadrer l’islam dans les quartiers. Une comparaison de la Goutte d’Or (Paris) et du Raval (Barcelone) au prisme des transformations urbaines », thèse de doctorat de sociologie à l’Université Paris 8, sous la direction de Claude Dargent. lire suite


^



VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Presentation

Présentation du CSU

Presentation du GTM

Présentation du LabTop

Membres du Cresppa

Liste alphabétique

Chercheur.es titulaires

Chercheur.es émérites

Ingénieur.es, technicien.nes

Docteur.es et post-doctorant.es

Doctorant.es

Équipe CSU

Équipe GTM

Équipe LABTOP

Recherches

Partenariats

Evenements

Événements

Publications

Formation doctorale

Thèses en cours au CSU

Thèses en cours au GTM

Thèses en cours au LABTOP

Archives

Archives du CSU

Archives du GTM

Archives du LABTOP