Imprimer

Allavena Julien - CRESPPA - UMR 7217-LABTOP

Contact

Julien Allavena
Cresppa-LabTop
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
 Lui écrire

3 décembre 2021

Julien Allavena

Doctorant à l’Université Paris 8


Domaines de recherche

  • Sociologie politique et sociologie des religions
  • Dissidences, hérésies, schismes politiques
  • Sécularisation et religions de la politique
  • Champ politique radical et contre-culturel italien (1945 - années 1980)
  • Circulations transnationales au sein des nouvelles gauches européennes
  • Épistémologies, histoire et politiques des sciences sociales
 

Thèse en cours

Julien Allavena, « "D’une vérité de parti à une vérité de classe" : portrait de l’opéraïsme en hérésie », thèse à l’université Paris 8, sous la co-direction de Laurent Jeanpierre et de Johanna Siméant-Germanos.

Cette recherche consiste en priorité à donner un caractère scientifique à la métaphore de l’hérésie régulièrement convoquée dans les débats culturels mais aussi dans la sociologie des producteurs de biens symboliques pour parler des dissidents. Menée à partir d’un travail en archive, elle s’appuie sur une reconstitution historiographique des activités des opéraïstes, c’est-à-dire un ensemble d’intellectuels, de militants et de responsables politiques ayant évolué en Italie entre les années 1950 et 1960. Mis en difficulté au sein des partis socialiste et communiste italiens qui leur reprochaient leur « ouvriérisme » (en italien « operaismo ») et leur insubordination à l’égard de la discipline militante, ils ont la particularité d’être parvenus, malgré leur faiblesse numérique et leur précarité matérielle, à donner corps sous la forme de revues et de petits groupes militants à une tendance intellectuelle et politique suffisamment importante pour influencer le cours des luttes sociales italiennes jusqu’à la fin des années 1970. Mobiliser sur cet objet la notion d’hérésie et les travaux en sciences sociales des religions qui la formalisent me permet de comprendre en quoi ce processus s’appuie principalement sur la reconnaissance d’autorités charismatiques, qu’elles soient personnelles ou, selon une proposition de Max Weber jusqu’ici peu travaillée, spécifiques. La décomposition du réseau opéraïste à la fin des années 1960 fournit réciproquement une opportunité d’analyser la dérégulation d’un système de rétributions partisanes de ce type. L’étude de cette expérience à l’aide de ces outils descriptifs contribue plus largement à enrichir la compréhension sociologique des champs intellectuel et politique, en questionnant la part de religiosité séculière qui peut s’y loger.

 

Publications

Ouvrages

  • L’hypothèse autonome, Paris : éditions Amsterdam, septembre 2020, 300 p.
 

Chapitres d’ouvrages

  • « La révolution géologique », avant-propos de DE FEO Nicola Massimo, Contre la révolution politique ; Netchaïev, Bakounine, Dostoïevski, Paris : éditions Divergences, octobre 2020, pp. 5-18.
  • Avec Davide Gallo Lassere et Matteo Polleri : « Préface sur la méthode opéraïste », préface de BOLOGNA Sergio, DAGHINI Giairo, Mai 68 en France, Genève : éditions Entremonde, avril 2019, pp. 5-15.
 

Articles dans des revues scientifiques

  • « "À l’étude des faits". L’enquête de l’Association catholique de la jeunesse française sur les syndicats », Archives de sciences sociales des religions, no 195, 2021, pp. 105-129.
  • « Les travailleuses ont-elles le droit à la parole  ? Quelques repères historiques pour une épistémologie des enquêtes ouvrières », Travailler, no 43, 2020, pp. 35-48, DOI : 10/ghhpv6.
  • Avec Matteo Polleri, « Co-research as Counterinstitution », South Atlantic Quarterly, vol.118, no 2, avril 2019, pp. 457-469, DOI : 10/ghjdzw.
  • Avec Matteo Polleri, « Avant-propos [de l’article de Romano Alquati “Lutte à la FIAT”] », Actuel Marx, no 65, 2019, pp. 149-154, DOI : 10/ghjdx2.
  • ALQUATI Romano, Julien Allavena et Matteo Polleri (trad.), « Lutte à la FIAT », Actuel Marx, no 65, 2019, pp. 155-167, DOI : 10/ghjdw5.
 

Articles dans des revues sans comité de lecture

 

Traductions

  • TRONTI Mario, « Politique et destin » et « Reculer pour mieux sauter », dans Le démon de la politique, Paris : éditions Amsterdam, novembre 2021, 200 p.
  • DE FEO Nicola Massimo, Contre la révolution politique ; Netchaïev, Bakounine, Dostoïevski, Paris : éditions Divergences, octobre 2020, 112 p.
  • Avec Davide Gallo Lassere et Matteo Polleri : BOLOGNA Sergio, DAGHINI Giairo, Mai 68 en France, Genève : éditions Entremonde, avril 2019, 148 p.
   
Communications
  • « Différence mais répétition : l’émeute comme rituel, du charivari au black bloc », colloque international Rituels, arts & résistance, Université de Lorraine, 18 novembre 2021.
  • « De Gênes à Gênes (1960-2001) : la rationalisation de la violence politique au sein des mouvements autonomes », colloque international Gênes 2001-2021 : Histoires, mémoires et futurs d’un événement politique, École normale supérieure de Lyon, 9 septembre 2021.
  • « Politics as religion : heuristic metaphor, practical realities, new perspectives », 36e conférence de la Société internationale pour la sociologie des religions, session Religion And Social Theory, 13 juillet 2021.
  • « L’autonomie à l’épreuve de la religion de la politique, dans l’Italie des années 1970 et leurs suites transnationales », séminaire Utopies réelles. Modèles et cas, Universités Paris 1/Paris 8, 5 mars 2021.
  • « Les travailleurs ont-ils le droit a la parole ? Quelques repères historiques pour une épistémologie des enquêtes ouvrières », colloque international Travail et langage : une approche interdisciplinaire, Université Paris Nanterre, 22 février 2019.