Cresppa > LABTOP > Équipe > Danoy Malika > Les avocats de Guantanamo : sociologie d’une (...)

DANOY Malika - Docteure en science politique

Les avocats de Guantanamo : sociologie d’une pratique dans une zone de non-droit (en cours)

Guantanamo, considéré comme un « trou noir juridique », a été pensé pour échapper au droit
national et international, totalement hors de portée des juridictions américaines pendant
plusieurs années. Cependant, en 2004 la Cour Suprême reconnait aux prisonniers le droit
d’habeas corpus, c’est-à-dire la possibilité pour eux de faire appel de la légalité de leur
détention devant une cour de justice nationale. Représentant un tournant dans la
reconnaissance de leurs droits fondamentaux, cette décision introduit une brèche dans la
logique exceptionnelle. Ainsi, à partir de septembre 2004, les premiers avocats
atterrissent à Guantanamo pour rencontrer leurs clients au nom desquels ils pourront
contester leur détention.
Guantanamo devient alors un point de rencontre entre l’exception et le droit, faisant coexister
deux logiques concurrentielles en son sein. Notre projet de recherche s’interroge alors sur les
effets de l’ouverture de Guantanamo aux avocats, et en retour sur ce que fait Guantanamo à la
pratique de ces professionnels du droit.
En empruntant à la sociologie du droit, nous examinons la réception du droit dans une
institution d’exception, et mettons au jour les zones de frictions et les effets de légitimation
produits. Car, si la présence des avocats inaugure une avancée pour les droits des détenus et
une ouverture de la prison sur l’extérieur, les contraintes posées par l’exception sur
leurs pratiques professionnelles introduit des ambiguïtés éthiques et des effets de
normalisation de l’exception. Ainsi, à travers l’étude de l’activité, des pratiques, des
représentations des avocats, nous examinons comment cet espace de rencontre entre droit et
exception agit sur l’un et l’autre des deux termes. Cela permettra d’étudier la capacité de
résistance, de contournement, d’adaptation du droit par rapport à l’exception. Mais aussi la
possibilité pour l’exception à être réellement affectée par l’intervention du droit,
notamment à travers une réflexion sur le rôle joué par la présence de figures juridiques dans
les processus de banalisation des pratiques de l’exceptionnalité.

23 avril 2024

Contact

Malika Danoy
Cresppa-LabTop
59-61 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
Lui écrire



  • CNRS
  •      
  • LogoP8
  •    
  • LogoP8


VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Recherches

Partenariats