Print this page

Mayaud Isabelle - CRESPPA - UMR 7217-LABTOP

Isabelle Mayaud

Ph.D. Graduate in Sociology


Domaines de recherche

À partir de l’étude de différents terrains, scientifiques et artistiques, ou au croisement de ces deux domaines qui ont fait de la novation leur principal moteur d’action collective, mes recherches interrogent les conditions et les modalités du changement dans les sociétés modernes et contemporaines.
 
Mes recherches doctorales éclairent les transformations de l’espace des sciences de la musique à partir du XVIIème siècle en Europe et développent une conception processuelle du changement.
 
J’ai par ailleurs réalisé une étude en binôme, avec Myrtille Picaud, sur les pratiques musicales émergeant lors de l’occupation d’une place publique en France en 2016, dans le prolongement de la mobilisation contre la loi de réforme du droit du travail.
 
Depuis une dizaine d’années, je mène également différentes enquêtes, seule ou en équipe (avec Laurent Jeanpierre et Séverine Sofio principalement), sur les professionnels des arts visuels - les intermédiaires du marché de l’art, les commissaires d’exposition d’art contemporain, les critiques, les artistes et les structures en région, les lieux de travail mutualisés, la Chaire arts & sciences - qui questionnent les métamorphoses du monde du travail contemporain au prisme de ce terrain artistique.
 
Je suis aussi actuellement en charge, avec Emmanuel Ory, de l’Observatoire des publics en ligne d’Universcience (Cité des sciences et de l’industrie et Palais de la découverte), que nous avons initié en 2020 à la faveur de la crise sanitaire et économique en lien avec l’épidémie de COVID-19.
 
 
Sous-domaines de recherche :

  • Sociologie des sciences et des savoirs
  • Sociologie des arts et de la culture
  • Sociologie des professions artistiques et scientifiques
  • Sociologie historique du politique
  • Sociologie des mobilisations

 
 
Qualifiée aux fonctions de maîtresse de conférences en section 19 (Sociologie, démographie), 22 (Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain, de l’art, de la musique) et 72 (Épistémologie, histoire des sciences et des techniques)

 

Thèse soutenue

Isabelle Mayaud « Sciences de la musique sans frontières ? Contribution à une sociologie du processus de primitivisation », thèse à l’Université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis, sous la direction de Laurent Jeanpierre, soutenue le 2 février 2018, 771 p. + 231 p. d’annexes

Music sciences without frontiers ?
Contribution to a sociology of the process of primitivisation

In this dissertation, I analyse how the different scientific domains dealing with music were divided, and how, at the same time, musical repertories were organised into a hierarchy. This research, focused on the French case, is based on a socio-historical enquiry and on several sources dating from the beginning of the seventeenth to the mid-twentieth century. Those sources are both manuscript and printed, and range from administrative documents, scientific and museum archives, conference proceedings and other printed sources related to the Universal Exhibitions, to archives from the publishing sector and other pieces related to the collection and curating of musical instruments, songs and audio recordings. The following methods were mobilised : lexical analysis, textual sociology, databases and historical ethnography. Deemed as legitimate for several decades, these learned differentiations are presently interrogated by practitioners of these domains. In this context, this dissertation historicises the emergence of the oppositional couple primitive/civilised, underlying these divisions within the sciences of music and musical repertories, and therefore its ambition is to contribute to these contemporary debates.

Key words : learned differentiation ; ethnomusicology ; symbolic borders ; literary history ; comparative history of music ; symbolic identities ; musicology ; music ; nation ; national heritage ; cultural politics ; primitivisation ; human and social sciences ; popular traditions

 

Publications

Coordination d’ouvrages ou de dossiers de revues

Isabelle Mayaud et Séverine Sofio (coord.) « Nouveaux regards sur la critique d’art au XIXe siècle », Sociétés & représentations, n°40, 2015 – 384 p.

À l’occasion des vingt ans de Sociétés & Représentations, cette livraison est exceptionnellement double. Le dossier rassemble des travaux récents dévolus à la pratique de la critique dans le domaine des beaux-arts et de la musique au XIXe siècle. Les auteurs, issus de disciplines différentes, (...) Lire la suite...



 

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2010, Isabelle Mayaud, « L’institutionnalisation de l’ethnomusicologie : les contours de la discipline en question (1950-1977) », dans numéro spécial de la revue MUSICultures de la Société canadienne pour les traditions musicales, vol. 37, p. 32-49
 

Chapitres d’ouvrages

  • 2015, Laurent Jeanpierre, Isabelle Mayaud, « Un precariato frammentato. Il commissario d’esposizione d’arte contemporanea in Francia », a cura di Silvia Contarini e Luca Marsi, Precariato. Forme e critica della condizione precaria, Verona, Ombre corte, p. 80-91
  • 2014, Isabelle Mayaud, « Exploración de las terrae incognitae del saber musical y construcción de identidad en Francia (1842-1881) », dans Sylvie Didou Aupetit y Pascal Renaud (coord.), Circulación Internacional de los Conocimientos : Miradas Cruzadas sobre la Dinámica Norte-Sur, México : UNESCO-IESALC, Fundación Ford, OBSMAC
  • 2008, Isabelle Mayaud, « Guillaume-André Villoteau (1759-1839) et l’Égypte : l’expérience d’une vie », dans Claudy Valin (sous la dir.), Circulation des hommes à l’époque révolutionnaire, Paris, éditions du CTHS, 2008, p. 121-132
 

Rapports de recherche

  • 2018, Isabelle Mayaud, Myrtille Picaud, « Musique debout », Rapport de recherche, Fondation maison des sciences de l’homme et Université Sorbonne Paris cité, 61 p.
 

Comptes rendus

  • 2021 : Revue de musicologie. Compte-rendu de Pascal Kaelblen, Irina Kirchberg et Alexandre Robert. Bourdieu et la musique : enjeux et perspectives. Dir. Sampzon : Editions Delatour, 2019, 130 p. ; p. 128-131
 

Valorisation, autres publications

  • 2020, Marie-Sylvie Poli, Jacqueline Eidelman, Serge Chaumier, Daniel Jacobi, Philippe Hernandez, Aymard de Mengin, Isabelle Mayaud et Hana Gottesdiener, Lettre de l’OCIM (Observation Coopération Information Muséales), Hommage à Marie-Claire Habib, une amoureuse des publics, sept-oct.
  • 2013, Isabelle Mayaud, « Etude sur la musique annamite par Gaston Knosp (1874-1942) », Archives nationales d’outre-mer, dossier du mois de mars 2013 [en ligne]
  • 2010, Isabelle Mayaud, illustrations de Rozenn Brécard, « Paris en records », ouvrage jeunesse, Paris, éditions Parigramme, 60 p.
   

Responsabilités actuelles

2021 : Membre du Bureau du RT 29 « Sciences et Techniques en Société », Association Française de Sociologie

2012- présent : Expertise ponctuelle d’articles pour les revues Poetics; Revue d’anthropologie des connaissances ; Transposition. Musique et sciences sociales

2012- présent : Membre du Comité de rédaction et coresponsable des entretiens (avec Fanny Gribenski de 2012 à 2018, avec Alexandre Robert à partir de 2019). Revue Transposition. Musique et sciences sociales, coéditée par l’EHESS et la Philharmonie de Paris

 

Enseignements et formation professionnelle

Octobre-décembre 2020 : Enseignante contractuelle à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis, Master 2, Parcours Politiques et gestion de la culture en Europe, Cours magistral, "Arts visuels contemporains", (10 x 2h30)

Février-mars 2017 : Responsable de deux modules de formation, programme pilote Laboratoire d’apprentissage coopératif, ONG Médecins Sans Frontières, Paris, "Outils bibliographiques et techniques d’écriture", (2 x 2h30)

2013-2014 : Coorganisatrice de l’enseignement général "Anthropologie du « spectaculaire » et sociologie de la culture", EHESS, Marseille, avec Karim Hammou et Olivier Roueff, "A quoi servent les étiquettes ? Une approche sociologique et historique des catégories musicales", (3 x 4h)