Imprimer

Ouvrages

 

 

Michel Mangenot, Qui gouverne l’Union européenne  ? Chroniques 2014-2020, Paris : La Documentation Française/ENA, octobre 2020, 162 p. (Hors-série de la Revue française d’administration publique)

"À la suite du Brexit et à l’heure du plan de relance européen, quel bilan dresser des changements à la tête des institutions et de l’administration de l’Union européenne au cours de la mandature 2014- 2019 ? Cet ouvrage analyse les membres, les conseillers et l’ensemble de l’encadrement supérieur et dirigeant de la Commission Juncker, du Parlement européen sous la législature 2014-2019, du Conseil (...) Lire la suite...



 

Laurent Jeanpierre, In girum  : les leçons politiques des ronds-points, Paris : Éditions La Découverte, coll. « Cahiers libres », août 2019 - 192 p.

In Girum imus nocte et consumimur igni.« Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes consumés par le feu. » Qui aurait pu imaginer que cette locution latine, palindrome à l’origine incertaine, livrerait aujourd’hui la tonalité d’une vaste contestation et, au-delà, l’allégorie d’une époque ? En novembre et décembre 2018, ont en effet surgi sur les ronds-points de France des dizaines de milliers de (...) Lire la suite...



 

Georges Meyer, Censure d’État. Cinéma, mœurs et politique autour de 1968, Saint- Denis : Presses universitaires de Vincennes, coll. « Culture et société », juin 2019, 264 p.

Cette enquête porte sur la censure du cinéma autour de 1968. Son enjeu principal est de saisir la fabrication d’un ordre étatique des films, à la fois moral, politique et artistique, et sa recomposition dans une conjoncture critique. L’intérêt de cet ouvrage est d’abord empirique : il apporte de nouvelles connaissances historiques sur la censure du cinéma dans les années 1960-1970 : ses discours, (...) Lire la suite...



 

Christine Cadot, Mémoires collectives européennes, Saint- Denis : Presses universitaires de Vincennes, coll. « Libre cours », 2019 - 190 p.

Les usages politiques du passé ont construit le roman national. Mais n’existe-t-il pas également un roman européen ? Quelle lecture critique peut-on faire de ces injonctions répétées à créer une « mémoire collective européenne » unifiée ? Cet ouvrage entend interroger le constat porté par la quasi-totalité des chercheurs en science sociale : nos sociétés sont saturées de mémoires, historiques, culturelles, (...) Lire la suite...



 

Mathieu Hauchecorne, La gauche américaine en France. La réception de John Rawls et des théories de la justice, Paris : CNRS Éditions, mars 2019 - 336 p.

La réception de John Rawls et des théories de la justice Souvent présenté comme un des plus grands théoriciens politiques du XXe siècle, John Rawls est aujourd’hui un philosophe consacré en France, communément perçu comme le porte-parole d’un « libéralisme égalitaire », alliant défense de la démocratie, du marché et de la justice sociale. Rien ne laissait pourtant présager l’entrée dans le canon académique et (...) Lire la suite...



 

Nicolas Duvoux et Cédric Lomba, Où va la France populaire  ?, Paris : PUF, coll. « La Vie des idées », janvier 2019 - 116 p.

Qui sont les " classes populaires " ? C’est à cette question que répondent les auteurs de " La vie des idées " à travers des prismes variés : travail et emploi, trajectoires résidentielles, conditions de revenus, pratiques culturelles, ressorts moraux. Ils dressent une cartographie des classes populaires, scindées entre, d’une part, des strates qui se rapprochent des classes moyennes et, d’autre part, (...) Lire la suite...



 

Thomas Brisson, Décentrer l’occident. Les intellectuels postcoloniaux, chinois, indiens et arabes, et la critique de la modernité, Paris : La Découverte, coll. « Sciences humaines », 30 août 2018 - 288 p.

« Comment se sont construites les pensées postcoloniales ? Quel type de critique de l’Occident produisent-elles ? Et quel universalisme alternatif proposent-elles ? C’est à répondre à ces questions, si importantes pour comprendre le monde contemporain et le décentrement en cours de l’Occident, que s’attache ce livre très original. Bien plus qu’une simple cartographie des pensées postcoloniales, cet (...) Lire la suite...



 

Luc Sigalo Santos L’administration des vocations. Enquête sur le traitement public du chômage artistique en France, Paris : Éditions Dalloz, « Nouvelle bibliothèque de thèses – science politique » - Préface de Laurent Jeanpierre et Vincent Dubois

Le fonctionnement standardisé de l’administration bureaucratique semble a priori incompatible avec les logiques de la vocation et de la singularité qui prévalent dans les mondes de l’art. Partant de cette problématique inspirée de Max Weber, Luc Sigalo Santos prend ici pour objet la rencontre de ces deux univers. Il montre que le traitement public du chômage dans le domaine artistique incarne de (...) Lire la suite...