Imprimer

Soutenance de thèse

 

Glòria Guirao Soro

Glòria Guirao Soro, « Partir pour réussir ? Les migrations des artistes et des intermédiaires espagnols de l’art contemporain au sein de l’Union européenne (1986-2018) », thèse de doctorat en sociologie, en cotutelle internationale sous la direction de : Alain Quemin (Université Paris 8) et Arturo Rodríguez Morató (Universitat de Barcelona).

vendredi 28 janvier 2022 à partir de 09h00, En ligne (en espagnol et en français)

Composition du jury

Juan Díez Medrano, Professeur des universités, Universidad Carlos III de Madrid (président)
Dafne Muntanyola, Professeur agrégé, Universitat Autònoma de Barcelona (rapporteur)
Alain Quemin, Professeur des universités, Université Paris 8, Membre Senior de l’Institut Universitaire de France (directeur de thèse)
Arturo Rodríguez Morató, Professeur des universités, Universitat de Barcelona (directeur de thèse)
Gisèle Sapiro, Directrice de recherche, Centre National de la Recherche Scientifique, Directrice d’études, École des Hautes Études en Sciences Sociales (rapporteur)


Résumé

Cette thèse étudie les migrations des artistes et des intermédiaires de l’art contemporain espagnols au sein de l’Union européenne depuis 1986. Elle s’intéresse aux effets de la globalisation de l’art dans l’émergence d’un espace artistique européen unifié et dans l’implantation d’un nouveau modèle professionnel internationalisé au sein du secteur espagnol de l’art contemporain. La mobilité internationale des participants à la scène artistique espagnole a été facilitée par le régime de libre circulation de citoyens entre les pays membres de l’Union européenne et encouragée par de nombreux dispositifs institutionnels de promotion de la mobilité qui s’adressent spécifiquement aux jeunes et aux professionnels du secteur culturel. La thèse défendue dans ce travail de recherche est que la migration depuis l’Espagne vers un centre artistique européen peut être analysée comme un outil de gestion de l’incertitude de la carrière au sein du monde de l’art contemporain « globalisé ».

Les techniques qualitatives de récolte et d’analyse de données mobilisées dans cette recherche ont permis de rendre compte des motivations à la migration déployées par les artistes et les intermédiaires de l’art contemporain espagnols. L’enquête rend compte des préférences de destination et des modalités d’insertion dans une nouvelle scène artistique à l’étranger. Les stratégies de gestion de l’incertitude de la carrière au sein du monde de l’art associées aux modalités de migration apparaissent fortement conditionnées par les caractéristiques sociales des individus et par leurs expériences de socialisation. Ces expériences socialisatrices influencent la définition et la mise en œuvre du projet de développement professionnel à l’étranger : du choix de la destination jusqu’au recours aux dispositifs institutionnels de promotion de la mobilité internationale en passant par les modes d’insertion dans la scène artistique d’accueil. Des carrières artistiques typiques sont mises au jour, qui s’articulent à des parcours de migration. En intégrant la dimension spatiale dans l’étude des trajectoires de professionnalisation et d’accès à la reconnaissance artistique, cette thèse interroge le rôle de la migration dans le processus d’internationalisation des carrières des artistes et des intermédiaires espagnols au sein du monde de l’art contemporain « globalisé ».

Lien d’inscription pour assister à la soutenance


15 novembre 2022

HDR Soutenues

Directrices et directeurs de thèses



Soutenance de thèse

vendredi 17 décembre 2021 à 09h00

Malika Danoy, « Des Etats-Unis à la Corne de l’Afrique : le programme de restitutions extraordinaires, ou l’expansion d’un pouvoir chasseur dans la lutte antiterroriste », thèse de doctorat en science politique à l’Université Paris 8, sous direction de Bertrand Guillarme Cresppa-Labtop) et Vanessa (...) lire suite