Cresppa > Publications > Publications 2024 > L.Barrault-Stella et al. La spatialisation (...)

Direction d’ouvrage - dossier de revue

Lorenzo Barrault-Stella, Camille François et Anne-France Taiclet (dirs.), « La spatialisation de l’ordre politique », Politix, no 143, avril 2024 - 228 p.

Présentation du dossier :

Alors que les territoires constituent aujourd’hui un cadre volontiers mobilisé pour mesurer, exprimer et même politiser les inégalités sociales, ce dossier propose de rouvrir l’agenda de recherche des processus de spatialisation de l’ordre politique. Si l’ordre politique n’est jamais le simple reflet de l’ordre social, c’est parce que la conquête et l’exercice du pouvoir nécessitent des médiations. Et, depuis les prémices des États modernes jusqu’à la période contemporaine, le territoire en constitue l’une des plus centrales. À l’intersection de la sociologie politique et de la sociologie urbaine, le présent dossier explore ce processus de spatialisation de l’ordre politique en articulant deux angles d’analyse, qui constituent autant d’angles morts produits par le cloisonnement des disciplines et des thématiques de recherche : d’une part, la spatialisation des groupes sociaux et de leur représentation politique, qui s’inscrivent toujours dans des territoires spécifiques, dont la morphologie sociale particulière affecte la capacité (ou l’incapacité) de chaque groupe à convertir et représenter politiquement ses intérêts ; d’autre part, l’action publique, qui module aussi bien la composition sociale des territoires que la capacité des groupes ou des échelles de gouvernement à imposer, arbitrer ou reproduire les différents intérêts sociaux.

Au-delà des questionnements classiques sur la participation politique ou le pouvoir local, l’originalité de ce dossier réside dans la volonté d’articuler, à la fois théoriquement et empiriquement, le territoire – dans ses dimensions spatiales (configuration, localisation, distances), sociales (un espace social localisé, affecté par les réformes étatiques ou les mutations du capitalisme), économiques ou symboliques (comme espace de production d’appartenances) – la représentation politique (élections, institutions du pouvoir local, rapports « ordinaires » à la représentation) et l’action publique (sa consistance comme ses effets en matière de distribution de ressources et d’infliction de pertes, de peuplement, d’accès à la mobilité, de contraintes ou de profits de localisation, de chances de vie individuelles et collectives, comme en matière de production des hiérarchies sociales). Les articles analysent ainsi les maillons de la conversion politique des intérêts des groupes sociaux à l’échelle locale, à partir d’études de cas localisés et contrastés : la géographie sociale du vote dans la métropole nantaise (étudiée par Jean Rivière), la socio-histoire du pouvoir local à Nevers au prisme des évolutions du peuplement et de l’action publique municipale (étudiée par Elie Guéraut et Achille Warnant), les mobilisations collectives de parents d’élèves en Seine–Saint-Denis (étudiées par Félicie Roux) ou encore les politiques de transport dans la banlieue lyonnaise (étudiées par Antoine Lévêque). La préparation de ce numéro a été concomitante de la parution d’un ouvrage très commenté dans et hors du champ académique, qui propose d’articuler dans une perspective de longue durée les inégalités socio-spatiales et les comportements électoraux ; la discussion du livre de Julia Cagé et Thomas Piketty trouve logiquement sa place dans ce dossier, qui en donne à lire une lecture critique rédigée par Daniel Gaxie.

En définitive, ce dossier montre comment le décloisonnement des disciplines et des méthodes en sciences sociales est indispensable pour analyser les mécanismes de réfraction dans l’ordre politique spatialisé – au sein des institutions représentatives du pouvoir local comme dans les politiques publiques territorialisées – des intérêts de certains groupes sociaux au détriment d’autres.


 ISBN : 9782807380455
 ISSN : 0295-2319
 Sommaire sur Cairn.info


3 mai 2024

Lorenzo Barrault-Stella

Chargé de recherche au CNRS
Cresppa-CSU
Page personnelle



^



VENIR AU CRESPPA
Site principal : Site Pouchet du CNRS, 59 rue Pouchet, 75 017 Paris (3e et 4e étages). Plan d'accès
Site de Nanterre : Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. Bâtiment Henri Lefebvre (ex-bat.D), salle 401. Plan d'accès

Presentation

Présentation du CSU

Presentation du GTM

Présentation du LabTop

Membres du Cresppa

Liste alphabétique

Chercheur.es titulaires

Chercheur.es émérites

Ingénieur.es, technicien.nes

Docteur.es et post-doctorant.es

Doctorant.es

Équipe CSU

Équipe GTM

Équipe LABTOP

Recherches

Partenariats

Evenements

Événements

Publications

Formation doctorale

Thèses en cours au CSU

Thèses en cours au GTM

Thèses en cours au LABTOP

Archives

Archives du CSU

Archives du GTM

Archives du LABTOP