Imprimer

Sébastien Lemerle

Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication
Enseignant en sociologie et information-communication au pôle Métiers du Livre de Saint-Cloud (Université Paris Nanterre)


Domaines de recherche

  • Sociologie de la vulgarisation des neurosciences
  • Sociologie de la culture
  • Histoire sociale des idées et des métaphores
  • Sociologie de la biologisation des discours et des pratiques sociales
 

Recherches en cours

Mes recherches actuelles empruntent deux directions :
- la sociologie de la vulgarisation des neurosciences, au travers de deux travaux en cours : une étude sur l’organisation d’une manifestation annuelle de vulgarisation (La Semaine du Cerveau) et une étude sur l’histoire sociale (production, diffusion) d’un concept neuroscientifique (le cerveau reptilien)
- la sociologie de la culture et des idées, au travers de deux autres chantiers en cours : une réflexion sur les aspects cognitifs et sociaux de l’usage des métaphores dans les débats intellectuels et la coorganisation d’un projet international, "Literature under constraint/Littérature sous contraintes", portant sur la littérature française contemporaine et ses conditions sociales d’élaboration.

[en]
My current research stands at the junction between a sociology of scientific popularization and a social history of ideas and symbolic producers. It follows up on my work on the resurgence of biologizing ideologies in the French public space since the 1970s (Le Singe, le gène et le neurone [The Monkey, the Gene and the Neuron], Puf, 2014) and my codirecting, along with historian Carole Reynaud Paligot, of the research theme “Biologizing the social : discourses et practices” at MSH Paris Nord. Drawing from the work of Frédérique Matonti or Bernard Pudal, my research deals with the cultural legitimacy and dissemination of life sciences and, beyond them, what is known as hard sciences.

The general hypothesis underlying my work revolves around the idea of the “metaphorization” of scientific notions, a central operation carried out by scientific popularization, as studied by Yves Jeanneret. Far from being limited to its rhetorical and pedagogical dimensions only, this “metaphorization” involves a set of social practices calling for socio-historical contextualization.
This account of a specific aspect of scientific popularization relies on a more general premise : “our ordinary conceptual system, in terms of which we both think and act, is fundamentally metaphorical in nature” (Lakoff and Johnson, 1980) and on the notion that scientific knowledge is among the main supplier of metaphors within the contemporary era (see Hans Blumenberg’s work on longue durée). This premise has been explored for several decades now by different research trends affiliated with phenomenology and cognitive sciences.

My current research therefore focuses on the way metaphors inspired by life sciences and sciences of the mind are produced, used, and disseminated. I am currently investigating the notion of “reptilian brain”, a common metaphor in discourses dealing with aggressiveness and conflicts. My research is articulated in three parts : a sociohistory of the concept and its transformation into a notion tailored for mainstream media ; a sociology of the producers, their intermediaries and the media used (written, audiovisual, digital) ; and finally a study of the ways these discourses are being appropriated, drifting towards social behavior and back.

Finally, a secondary objective of this research is to discuss some of the “biopsychological” approaches to social interaction and cultural transmission, such as cognitive anthropology.

 

Publications

Ouvrages

Sébastien Lemerle Le singe, le gène et le neurone. Du retour du biologisme en France, Paris : PUF, coll. Science, histoire & société, 2014 - 245 p.

Qui n’a jamais lu ou entendu que l’être humain est un « singe nu » ? Que l’agressivité, c’est dans les gènes ? L’intelligence, une affaire de neurones ? La vie amoureuse, une histoire d’hormones ? Ces quarante dernières années ont vu se multiplier ce type de discours « biologisant », au sein de quantité de (...) Lire la suite...



 

Coordination d’ouvrages et de dossiers de revues

Sébastien Lemerle et Carole Reynaud-Paligot (dirs.), La biologisation du social : discours et pratiques, Presses universitaires de Paris Nanterre, coll. « Frontières de l’humain », 2017 - 238 p.

Les progrès enregistrés par les sciences de la vie sont appelés à modifier nombre de nos conceptions relatives à la personne humaine et à la société. Mais alors qu’il existe une riche littérature théorique sur ce sujet, peu d’études avaient jusqu’à ce jour été consacrées aux pratiques résultant des (...) Lire la suite...



Sébastien Lemerle, Carole Reynaud-Paligot (coord.) « Les usages sociaux des sciences du vivant », Revue européenne des sciences sociales, vol. 1, n°54, 2016.

Premières lignes de l’introduction : « L’importance prise par des grilles d’analyse et d’action inspirées des sciences biologiques (neurosciences, psychologie neurocognitive, génétique, etc.) dans un nombre croissant de secteurs du monde social est un phénomène à la fois important et peu investigué par (...) Lire la suite...



 

Articles

  • (avec Dominique Memmi) « Introduction », Corps, 2016, 14, p. 133-139.
  • (avec Carole Reynaud Paligot) « Causalisme et contextualisation. Sur les usages de la biologie par les sciences sociales. », Revue européenne des sciences sociales, 2016, 54-1, p. 159-182.
  • (avec Carole Reynaud Paligot) « Présentation », Revue européenne des sciences sociales, 2016, 54-1, p. 155-157.
  • « Une nouvelle "lisibilité du monde" : les usages des neurosciences par les intermédiaires culturels en France (1970-2000) » Revue d’histoire des sciences humaines, n°25, 2011 - 35-58
  • « Les habits neufs du biologisme en France. » Actes de la recherche en sciences sociales, 2009 n°176-177 - p. 63-81.
  • « Le biologisme comme griffe éditoriale. Sociologie de la production des éditions Odile Jacob, 1986-2001 », Sociétés contemporaines 2006 n°64 - p. 21-40.
 

Chapitres d’ouvrages

  • « Les mues du cerveau reptilien : aspects cognitif et social d’une métaphorisation », in Laurence Dahan-Gaida, Christine Maillard, Gisèle Seginger, Laurence Talairach (dir.), Penser le vivant, Paris, Éd. de la MSH, 2017, p. 222-233.
  • avec Carole Reynaud-Paligot, "Qu’est-ce que la biologisation du social ?", in S. Lemerle et C. Reynaud-Paligot (coord.), La Biologisation du social. Discours et pratiques, Nanterre, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2017, p. 13-25.
  • « Tout est dans la tête. Les sciences du cerveau, nouveau savoir légitime », in Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France, vol. 2, Paris, Seuil, 2016 - p. 551-556.
  • « La science en culture », in Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France, vol. 2, Paris, Seuil, 2016 - p. 125-130.
  • « Le neurone des newsmagazines : le traitement des neurosciences dans la presse française des années 2000 » in Brigitte Chamak et Baptiste Moutaud (dir.), Neurosciences et société. Enjeux des savoirs et pratiques sur le cerveau. Armand Colin, 2014 - p. 81-108.
  • « De nouvelles grilles. Le biologisme vu de l’édition en sciences humaines (1945-2000) » in Dominique Memmi, Dominique Guillo et Olivier Martin (dir.), La tentation du corps. Corporéité et sciences sociales., Paris, Éditions de l’EHESS, 2009 - p. 245-267
  • Éphémères et curiosités : un patrimoine de circonstances, actes du colloque (Chambéry, 23 et 24 septembre 2004), Chambéry, ARALD, FFCB/FILL, BM de Chambéry, 2009. Texte intégral
  • "Le fonds des recueils", p. 33-36 in Annick Tillier (dir.) Des sources pour l’histoire des femmes, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2004.
  • (avec C. Marandas), "Le service Corc d’OCLC", in European Library Automation Group Archives, Libraries and Museums Convergence Paris, Cité des sciences et de l’industrie, 2001.
 

Comptes rendus

  • Note de lecture de « Nikolas Rose, Joelle Abi-Rached. Neuro. The New Brain Sciences and the Management of the Mind, Princeton University Press, 2013 », Corps, 14, 2016, p. 153-156.
  • (avec Stanis Pérez), Note de lecture de « Maurice Godelier. Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend « l’anthropologie, Paris, Flammarion, 2010 », Corps, 14, 2016, p. 143-146.
  • Note de lecture de « Jean-Pierre Warnier, Le roi-pot. Corps, culture matérielle et technologie du pouvoir, Paris : CERI-Khartala, 2009, 344 p. » Corps, n° 9, 2011 - p. 88-90
  • Note de lecture de « Claire Solomon-Bayet (dir.), Pasteur et la révolution pastorienne, Paris : Payot, 1986 » Corps, n° 9, 2011 - p. 165-169
 

Notices de dictionnaires

 

Traductions

Articles scientifiques

  • 2016. Nakamura, Eunice, « Les problèmes de santé mentale durant l’enfance à Santos (Brésil) et Paris : l’interdépendance entre biologique et social dans les comportements des enfants ["Childhood mental health problems in Santos, Brazil and in Paris, France : the interdependence between the biological and the social regarding children’s behaviours"] », in Sébastien Lemerle et Carole Reynaud-Paligot (coord.), La biologisation du social. Discours et pratiques, Nanterre, Presses de Paris-Nanterre, p. 161-180.
  

Communications

Principales communications (depuis 2010)
  • 2017. « Dans les auteurs. Les éditions Odile Jacob comme foyer d’une histoire des sciences de la nature faite par leurs praticiens, 1986-2006 », Journées d’étude « Éditer l’histoire des sciences (France, XXème siècle) », Centre Alexandre-Koyré, Paris, 14-15 septembre
  • 2016. « Le cerveau reptilien ou la légitimation biologique de la domination. Étude sur les usages politiques d’une idéologie scientifique », séminaire « Histoire sociale des idées politiques » (Hisopo), Université Paris Nanterre, 22 novembre
  • 2016. « L’interdisciplinarité comme zone de négoce ? Bilans britanniques sur quelques initiatives récentes de collaboration entre sciences sociales et sciences de la vie », Programme de recherche « Politiques et pratiques de l’interdisciplinarité », atelier « Affinités interdisciplinaires », Centre Alexandre-Koyré, Paris, 14 novembre
  • 2016. « A fortress filled with highways. A study on the uses of metaphors in popular neurosciences », Symposium « Narrative, Cognition & Science Lab », Erlanger Zentrum für Literatur und Naturwissenschaft/Center for Literature and Natural Science (ELINAS), Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nürnberg, 21-23 octobre
  • 2016. « Les neurosciences populaires. Une enquête sur le façonnage des imaginaires sociaux », journées d’étude du CSU, 15-17 septembre
  • 2015. « “On ne devrait pas exagérer nos compétences.” Discourir du déterminisme biologique face à un public de (supposés) profanes », colloque « Les sciences sociales et la société, 3e édition : Les sciences et l’incertitude : déterminismes, déterminations, normes, discours », Centre Régional Francophone de Recherches Avancées en Sciences Sociales, Bucarest 20-21 novembre.
  • 2015. « La biologisation du social : proposition de typologie au regard de discours et prati-ques contemporains », journée d’études « Biologie et sciences sociales », Université Paris-Diderot/URMIS, 19 octobre.
  • 2015. Présentation du livre Le Singe, le gène et le neurone, dans le cadre des Débats du CAK, « Le biologisme : régime contemporain des sciences de l’homme ? », Centre Alexandre-Koyré, Paris, 15 avril
  • 2014. "Beyond Neuronal Man. Interdisciplinary research on the social uses of neuroscience in France", Neuroscience and Society Network Symposium, « Towards Neuro-social Science : The Politics and Pragmatics of Collaboration », King’s College, Londres, 11 décembre.
  • 2014. "Les mues du reptile. Les métaphores dans les discours de vulgarisation, entre cognitif et social", Colloque « Vulgarisation et médiation scientifique », Réseau Inter-MSH Vivanlit, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 4-5 décembre.
  • 2014. "La trajectoire culturelle d’une théorie cérébrale de l’agressivité et des pulsions : le cerveau reptilien", Colloque « Communication, tensions, conflits : de la philosophie antique aux neurosciences en passant par les sciences sociales / Kommunikationsstörungen und Konflikte : von der Philosophie der Antike zu den Neurowissenschaften über den Sozialwissen-schaften“, Universität Koblenz-Landau, 16-17 octobre
  • 2014. "Trois formes contemporaines de biologisation du social", journée d’étude « Pratique de la psychanalyse et nouvelles psychiatries » organisée par l’association « Espace analytique », Paris, 11-12 octobre.
  • 2014 - « Que disent les newsmagazines français lorsqu’ils parlent du “neurone” ? », Quatrième Conférence biennale bilingue de la Société canadienne de sociologie de la santé, Montréal, 5-6 mai.
  • 2013 - Présentation du livre Neuro. The New Brain Sciences and the Management of the Mind de Nikolas Rose et Joelle Abi-Rached séminaire Corps et sciences sociales, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 15 novembre.
  • 2013 - Présentation (avec Stanis Pérez) du livre Au fondement des sociétés humaines de Maurice Godelier, séminaire Corps et sciences sociales, Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 22 mars.
  • 2011 - Présentation du rapport de la Haute Autorité de Santé Situation actuelle et perspectives d’évolution de la prise en charge médicale du transsexualisme en France, 2009, séminaire Corps et sciences sociales, animée par Dominique Memmi et Florence Bellivier. Paris, Maison des Sciences de l’Homme, décembre 2011.
  • 2011 - « Le mythe de l’homme biosocial aujourd’hui : le renouveau d’une idéologie scientifique », séminaire Savoirs et idéologies en politique, Groupe d’Analyse du Politique, Université Paris Ouest Nanterre. La Défense, 9 février 2011.
  • 2010 - « Les éditions Odile Jacob et l’Université », colloque Édition et université, XIXe – XXI siècles, organisé par l’École des Chartes et le Service d’histoire de l’éducation de l’INRP-ENS. Paris, 5-6 novembre 2010
  • 2010 - « Une nouvelle lisibilité du monde : les usages des neurosciences par les intermédiaires culturels en France, 1970-2000 », colloque Les sciences humaines et sociales à l’âge du neurone, organisé par le Centre Alexandre-Koyré et le CeRMeS3. Paris, 13-15 octobre 2010.
 

Animation de la recherche

  • Depuis 2017. Co-responsable, avec Dominic Glynn (Institute of Modern Language Research, School of Advanced Studies, University of London), du projet de recherche "Literature under constraint", AHRC Research Networking Grant.
  • Depuis 2010. Co-responsable, avec Carole Raynaud-Paligot, du thème « Biologisation du social » de l’axe de recherche « Santé et société » de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord.
  • 2012. Co-organisation, avec Carole Reynaud-Paligot, de la journée d’étude internationale « Les usages sociaux des sciences du cerveau », New York University / Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, Paris, 15 mai.
 

Valorisation de la recherche

  • 2015. « Le singe, le gène et le neurone : des modes d’apparition de la biologie sur la scène intellectuelle française », conférence donnée à la Fondation de Nant, Corsier-sur-Vevey (Suisse), 15 juin.
  • 2015. Café-débat autour du livre Le Singe, le gène et le neurone, dans le cadre de la « Semaine du cerveau », Le Café littéraire, Limoges, 20 mars.
  • 2015. Rencontre autour du livre Le Singe, le gène et le neurone, organisée par les étudiants de Licence professionnelle du pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (Université Paris Ouest), bibliothèque de Médiadix, 27 janvier.
  • 2014. Présentation du livre Le singe, le gène et le neurone dans le cadre des « Rendez-vous du samedi », Bibliothèque nationale de France, 14 juin.
  • 2014. Invité de l’émission « Continent Sciences », de Stéphane Deligeorges, France Culture, 31 mars (au sujet du livre Le singe, le gène et le neurone). Podcast
  • 2014. Participation à l’émission « La Grande Table », de Caroline Broué, avec Antoine Mercier et Pascal Ory, France Culture, 24 janvier (au sujet du livre Le singe, le gène et le neurone). Podcast.
 

Diplômes

  • 2007 - Docteur en sciences sociales, EHESS
  • 2000 - Diplômé de l’ENSSIB
  • 1995 - Diplômé de l’IEP de Paris

^